Parole et vie,

Responsable de la chronique : Jacques Marcotte, o.p.
Parole et vie

Dimanche de la Pentecôte

Imprimer Par Jacques Marcotte, o.p.

Esprit d’amour et de paix !

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,19-23. 
C‘était après la mort de Jésus, le soir du premier jour de la semaine. Les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d’eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur. 
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » 
Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l’Esprit Saint. 
Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »

COMMENTAIRE

La fête de la Pentecôte frappe d’abord notre imagination : elle nous rappelle le coup d’éclat du Saint Esprit qui, au tout début de l’ère apostolique, décide de la mise en route de l’Église du Christ. La venue de l’Esprit se fait remarquer; elle est déterminante auprès des apôtres rassemblés à Jérusalem. L’événement fait du bruit. Un pareil coup de vent ne passe pas inaperçu. Les disciples ont vu du feu, des langues de feu, qui se posèrent sur chacun d’eux pour produire aussitôt des effets étonnants de communication en diverses langues.

L’événement de la Pentecôte sonne le coup d’envoi. Il est le signal de départ du grand voyage de la Parole. La mission confiée d’abord aux disciples, se doit d’être portée chez tous les peuples, partout dans le monde. C’est bien là le sens de la demande exprimée par le Christ à ses disciples et apôtres au jour de son ascension.

Nous comprenon que cette mission universelle, ce voyage de la Parole nous concerne tous. Le Seigneur s’étant engagé auprès des disciples à leur envoyer de l’aide, celle de l’Esprit Saint, cet Esprit nous est encore donné à tous et à chacun, chacune, pour l’annonce de la Bonne nouvelle à tout homme et toute femme de bonne volonté.  Oui, les merveilles de Dieu se doivent d’être proclamées dans toutes les langues. À chacun et chacune des croyants de se laisser remplir de l’Esprit Saint, à chacun, à chacune de s’exprimer selon le don de l’Esprit.

Les récits, autant celui de l’Évangile du jour que celui des Actes des Apôtres, nous parlent d’un Esprit qui s’introduit dans les lieux verrouillés; il nous rejoint dans nos prisons intérieures. Voici qu’il touche chacun dans sa propre réalité : Juifs ou étrangers, esclaves ou hommes libres, hommes ou femmes, vieux ou jeunes. Tous sont abordés personnellement; à tous le pardon est offert, en vue d’une totale réconciliation. Nous sommes tous invités à constituer sous l’influence de l’Esprit, le Corps du Christ ressuscité.

Aujourd’hui encore le Ressuscité souffle sur nous pour que nous soyons recréés de l’intérieur par le pardon et la paix. Le sacrement du Pardon et de la Réconciliation en témoigne sensiblement auprès du croyant. Voici que le souffle de Pâques se répercute dans nos vies pour accomplir une guérison.en nous personnellement. Mais ce pardon appelle de notre part un engagement. Le Christ lui-même nous envoie vers les autres. Comme autrefois pour les apôtres, il n’a pas soufflé sur nous pour rien : « Je vous envoie ». C’est bien ce qu’il nous dit à chacun Nous sommes devant lui et grâce à lui responsables de porter cette lumière du pardon dans tous les espaces enténébrés, dans tous les lieux fermés, là où l’espérance est en manque et où le cœur est en panne d’amour.

C’est à une bien grande aventure, toute intérieure d’abord, que nous sommes invités de participer dans l’unique Esprit, l’Esprit de Pentecôte.

 

Une réflexion au sujet de « Dimanche de la Pentecôte »

  1. Nathalie Belley

    merci pour cet parole de Lévangile….. et moi jen ai une autres ils y avaient des gens rassemblées devant jésus et qui lui posaient des questions et un jour un homme arriva et lui demanda…… maître que dois-je faire pour avoir la vie éternelle et le seigneur lui répondit vois tu mon ami tu vendras ta maisons et tes objets de valeurs et suis moi……lhomme paru contrarier et jésus dit…… il est plus facile a un chameau de passer par le chat dune aiguille qua un riche dentrer dans le royaume des cieux….. xxx enjoy xxx

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parole et vie

Les autres chroniques du mois