Le rosaire dans la ville,

Responsable de la chronique : Francine Paquin
Le rosaire dans la ville

La Transfiguration

Imprimer Par Francine Paquin

La transfiguration
quatrième mystère lumineux

Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère et il les emmena à l’écart, sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements blancs comme la lumière. Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s’entretenaient avec lui. Pierre prit alors la parole et dit à Jésus : «Seigneur, il est bon que nous soyons ici! Si tu le veux, je vais dresser trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie.» Il parlait encore, lorsqu’une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : «Celui-ci est mon Fils bien aimé, en qui j’ai mis tout mon amour : écoutez-le.»

Quand ils entendirent cela, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : «Relevez-vous et soyez sans crainte! Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.» (Mt, 17, 1- 9)

Les trois apôtres voient Jésus transfiguré, enveloppé d’une luminosité jusque là inconnue. Et voici que Jésus s’entretient avec Élie et Moïse. Élie dont les paroles brûlaient comme une torche, ce prophète prédestiné, élevé au ciel dans un tourbillon et Moïse, l’élu de Dieu qui a acheminé le peuple d’Israël vers la terre promise, le faisant traverser à pied sec la mer Rouge, deux figures dominantes de l’Ancienne Alliance établie par Dieu avec son peuple. Et voici que le Fils de Dieu s’entretient avec eux. Les apôtres sont déroutés par les événements.

Jésus savait que sa passion et sa mort provoqueraient un grand bouleversement dans le cœur de ses apôtres. Ces moments privilégiés vécus avec Jésus lors de la transfiguration les préparaient aux événements tragiques de sa passion. Accentuant ainsi sa divinité, son appartenance à la vie de Dieu, se faisant voir dans une céleste luminosité, Jésus préparait le cœur de ses disciples. Après la résurrection de Jésus, les témoins de sa transfiguration donneront le témoignage de ce qu’ils ont vu et vécu, un événement qui affermira l’espérance des disciples. En présence de Moïse et d’Élie, Jésus leur signifiait le lien existant entre l’Ancien et le Nouveau Testament. En la Personne de Jésus se relient l’Ancienne et la Nouvelle Alliance par laquelle Jésus est venu accomplir les paroles des prophètes, réaliser le projet du Père pour le salut de l’humanité.

«Une nuée lumineuse les couvrit de son ombre, et voici que, de la nuée, une voix disait : «Celui-ci est mon Fils bien aimé, en qui j’ai mis tout mon amour : écoutez-le.» Le Père se prononce devant les apôtres : «écoutez-le.» Jésus est l’Envoyé de Dieu, Celui qui a les paroles de la vie éternelle. À la voix du Père, les disciples sont saisis d’une grande frayeur, plus tard, ils se rappelleront les paroles de Jésus : «Qui m’a vu a vu le Père» (Jn,14, 9) Mais aujourd’hui, ils ne comprennent pas, ils ont peur et Jésus les rassure : «Soyez sans crainte» Jésus vient leur offrir le don de Dieu. Plus tard, les apôtres se rappelleront les paroles de Jésus : «Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Tout l’enseignement que je vous ai donné ne vient pas de moi, mais le Père demeure en moi pour accomplir ses propres oeuvres » (Jn, 14, 10) Jésus et son Père ne font qu’Un. En écoutant Jésus et en vivant de sa vie, ses disciples connaîtront le Père, ils entreront dans la vie de l’Esprit qui révèle le don de Dieu, les faisant pénétrer dans l’intimité amoureuse du Père et du Fils dans l’Esprit.

Qu’est-ce que la transfiguration? Quand notre humanité et la divinité du Christ se rencontrent, ils s’épousent. Écoutons ce que nous dit Saint Paul dans sa lettre aux Romains (8, 28-30) «Ceux que, d’avance, le Père connaissait, il les a aussi destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils, pour que ce fils soit le premier-né d’une multitude de frères. Ceux qu’il avait destinés d’avance, il les ai aussi appelés; ceux qu’il a appelés, il en a fait des justes; et ceux qu’il a rendus justes, il leur a donné sa gloire.» Nous laisser transfigurer par le Christ pour devenir un être de lumière afin que l’espérance jaillisse de notre humanité. Nous aussi, dans la connaissance amoureuse du Fils, un jour, nous vivrons sa glorieuse victoire du bien sur le mal, de la vie sur la mort. Dans une gloire éternelle, nous pourrons le contempler, Lui qui nous associe à la gloire de Dieu.

L’événement de la transfiguration nous projette dans l’adoration. Pierre, Jacques et Jean contemplent Jésus transfiguré, ils le voient dans la beauté lumineuse de sa divinité et de son humanité; pour quelques instants, le voile est tombé, ils contemplent la gloire de Dieu, cette gloire qu’ils contempleront à nouveau à la résurrection du Seigneur Jésus.

N’est-ce pas cette présence lumineuse offerte à notre foi que nous pouvons contempler et adorer dans le Saint Sacrement où Jésus est réellement présent. Comme au jour de la transfiguration sur le mon Tabor, Jésus est pleinement présent dans l’Hostie consacrée, dans sa divinité et dans son humanité glorifiée. Il veut nous rassurer comme il l’a fait pour ses apôtres : «soyez sans crainte» il veut nous soigner et nous faire entendre une fois encore les paroles du Père : «Celui-ci est mon Fils Bien Aimé, écoutez-Le.» Alors, je fais silence de tout bruit extérieur, me présentant tel que je suis et j’écoute Jésus parler à mon cœur. Je me laisser aimer par Celui qui est tout Amour, qui veut me transfigurer à son image si j’accepte de me laisser aimer tel que je suis. Le Père me reconnaît en son divin Fils, Il me dit à moi aussi : Tu es mon fils bien aimé, tu es ma fille bien aimée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le rosaire dans la ville

Les autres chroniques du mois