Le rosaire dans la ville,

Responsable de la chronique : Francine Paquin
Le rosaire dans la ville

Hosanna pour l’Emmanuel !

Imprimer Par Francine Paquin

     Seigneur, viens sauver ce qui était perdu, guérir ce qui était blessé, reconstruire ce qui était détruit.

…………………………………..

     En ton souffle de vie, Seigneur Jésus, l’allégresse transperce l’espace brumant, les étoiles se balancent aux carillonnements de la Bonne Nouvelle, les éclairs dansent entre les astres sous l’enchantement de la Promesse réalisée. Ciel et terre, exultez, l’attente fébrile des millénaires voit le Verbe de Dieu, son Nom jubile en toute vie créée de par l’univers, sa gloire vient jusqu’à nous, l’Amour se fait chair. 

     Cymbales retentissantes, nuées débordantes, déversez le trop plein du Cœur de Dieu sur la terre des hommes ; chacune de ses œuvres, chantez d’allégresse, ondées célestes, descendez parcourir mers et monts sur la terre des vivants. L’âme de Dieu habite Marie. Pleurez de joie tous les fauves de la terre, brillez jusqu’à l’extase, astres de toutes galaxies, répandez vos plus suaves fragrances plantes vivaces ; fleurs et arbres fruitiers, chantez l’Éternel. Cimes blanchies sous la caresse de nuages floconneux, agenouillez-vous et adorez ; toutes chairs vivantes, laissez-vous glisser jusqu’à Lui, laissez-vous aimer par l’innocence ; hommes trempés dans les larmes et les sueurs du péché, laissez-vous sauver par les balbutiements d’un Enfant et la beauté d’une Vierge Mère, laissez-vous émerveiller par la tendresse qui vous regarde, laissez-vous saisir par ce Dieu incarné, prendre par l’Amour ; laissez-vous aimer à la dimension du Cœur de Dieu. 

………………………………..

   Chut… frères et sœurs, recueillons les premiers rêves de l’Enfant Roi. Il dort de son premier sommeil terrestre. Taillons, du cristal de notre cœur, au cœur de notre chair, le marchepied de la terre jusqu’au trône de Dieu. Reviens Seigneur Jésus, reviens Emmanuel, reprendre les enfants de la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le rosaire dans la ville

Les autres chroniques du mois