Le rosaire dans la ville,

Responsable de la chronique : Francine Paquin
Le rosaire dans la ville

L’Ascension de Jésus au Ciel

Imprimer Par Francine Paquin

Jésus est vivant, il est ressuscité. Pendant quarante jours, il se fait voir à ses apôtres, à plusieurs personnes avant son départ pour le Ciel. Ses apôtres aimeraient bien qu’il demeure auprès d’eux, Marie Madeleine aurait bien voulu le retenir alors qu’elle retrouve son bien aimé ressuscité mais Jésus doit retourner vers son Père : « Jésus lui dit : «Ne me retiens pas! Je ne suis pas encore monté vers le Père. Va donc vers mes frères et dis-leur : Je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu .» (Jn, 20, 17) Oh Jésus! Quelles sublimes paroles tu nous dis là. Nous avons le même Père, le même Dieu que toi, son divin Fils! Parce que tu as donné ta vie sur une croix pour nous, nous sommes devenus tes frères, tes sœurs, nous avons le même Papa, le même Dieu que toi! Quel don incommensurable tu nous as faits! Comme toi, nous avons la même demeure, la Maison de notre Père où tu nous attends. Nous sommes ta famille. Tu es venu nous le dire :  « Quiconque fait la volonté de mon Père qui est aux cieux, celui-là m’est un frère, une sœur, une mère. »(Mt, 12, 50) 

   Jésus ne laisse pas les siens dans la peine, ils ne seront pas orphelins, il les console, les rassure, leur fait une promesse. «Votre cœur s’est rempli de tristesse en entendant ce que je vous ai dit. Pourtant je vous ai dit la vérité : il est bon pour vous que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le Paraclet ne viendra pas. Et si je pars, c’est pour vous l’envoyer.» (Jn, 16, 6-7) « Quand il viendra, lui, l’Esprit de vérité, il vous conduira vers la vérité tout entière; car il ne parlera pas de lui-même; mais tout ce qu’il entendra, il le dira, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, car c’est de mon bien qu’il prendra pour vous en faire part. » (Jn, 16, 13-14) La Parole de Dieu est vivante, elle sera source de vie dans les cœurs fidèles, l’Esprit de Jésus fera fructifier la Parole dans les cœurs, elle témoignera de la Présence de Jésus parmi nous. Jésus n’abandonne jamais les siens, sa mission sur terre étant terminée, sous la mouvance de l’Esprit du Père et du Fils, les disciples de Jésus poursuivent sa mission : annoncer au monde entier la Bonne Nouvelle. Baptisez-les au nom du  Père et du Fils et du Saint Esprit. (Mt, 28, 19-20)  

   Je m’en vais vous préparer une place. (Jn, 14, 1 à 4) Déjà, tu nous dis que tu nous attends dans ton Royaume, quelle espérance tu as mis en nous Seigneur! Tu crois en nous, tu nous veux près de toi pour nous partager ton bonheur. «Comme le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés : demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, tout comme j’ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour. Je vous dis tout cela pour que ma joie soit en vous, et que votre joie soit entière. » (Jn, 15, 9-10-11) Sur terre, tu as fait la volonté du Père, tu es demeuré en son amour jusqu’à la croix, dans le don de ton corps et de ton sang. Tu nous a aimés du même amour que le Père t’a aimé, d’un amour total qui ne calcule pas, un amour entier qui nous fait vivre et nous fait aimer tes commandements, ta loi d’amour afin que ta joie en nous soit parfaite. «Père, je leur ai fait connaître ton Nom, et je le ferai encore pour que l’amour que tu as pour moi soit en eux, et que je sois moi aussi en eux. » (Jn, 17, 25) Aucune division, l’unité parfaite dans l’Esprit afin que tous soient Un. « Qu’ils soient tous Un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi. Qu’ils soient eux aussi en nous, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jn, 17, 20) Cet amour qui nous est déjà donné sur la terre nous attends, en sa plénitude. «Lorsque nous verrons Jésus tel qu’il est, nous serons semblables à lui. » (1Jn, 3, 2) Nous jouirons pleinement de sa sainte Présence et nous goûterons pleinement son amour. Jésus est allé préparer notre place auprès de lui. Il attend les siens, les petits, les humbles, ceux qui l’auront servi dans leurs frères et sœurs.

   «Je m’en vais vers le Père vous préparer une place, je reviendra vous prendre avec moi afin que là où je suis, vous soyez vous aussi. » (Jn, 14, 2-3) « Maintenant, vous connaissez le chemin, je suis Moi, je Chemin, la Vérité, la Vie.  Qui m’a vu a vu le Père. Je suis dans le Père et le Père est en moi.» (Jn, 14, 9 -10) Nous sommes en Dieu et Dieu est en nous, nous le voyons en nos frères et sœurs en Jésus, nous communion à la vie du Père et du Fils lorsque nous mangeons le corps et le sang du Christ, transsubstantiation par leur Esprit-Saint. À l’heure choisie de notre Père, quand nous quitterons la terre après avoir rempli la mission qui tu nous a été confiée, nous pourrons rentrer chez nous, dans la Maison de notre Père, dans la grande famille de Dieu. Un jour, Jésus, tu nous as dit :  « là où je suis, je veux que vous y soyez aussi.» (Jn, 14, 1-4) Tu n’as oublié personne. Notre Credo nous instruit encore, il nous l’affirme : «…a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux enfers, le troisième jour, est ressuscité… » Le Christ mort, dans son âme unie à sa personne divine, est descendu au séjour des morts. Il a ouvert aux justes qui L’avaient précédé les portes du ciel. (catéchisme catholique, nu. 637) Les justes de l’Ancien Testament attendaient la rédemption, ils ont cru à la parole des prophètes, à la promesse faite à Abraham, le père d’une multitude, aussi, tu les as pris avec toi dans ton Royaume. «Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, qu’ils soient aussi avec moi pour qu’ils contemplent la gloire que tu m’as donnée. » (Jn, 17, 24) 

En ton Paradis, assis à la droite du Père, tu gardes dans ton corps les marques de ta crucifixion qui
nous rappellent le prix de notre salut; tu as tout donné par amour pour nous afin que nous puissions
vivre auprès de toi et partager ta gloire. Nous te bénissons Seigneur Jésus et nous t’adorons pour le don
de ta vie. Que l’Esprit-Saint que tu nous a envoyé nous instruise et nous guide vers toi qui est le
Chemin qui nous conduit au Père, la Vérité, Parole de Vie et la Vie par laquelle nous vivons en
marchant dans tes pas. Au Paradis des bienheureux où tu nous attends pour nous partager ton bonheur,
puissions-nous être au rendez-vous pour prendre notre place auprès de toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le rosaire dans la ville

Les autres chroniques du mois