Nous deux,

Responsable de la chronique : Caroline Pinet
Nous deux

Au gui l’An-neuf

Imprimer Par Caroline Pinet

Session pour couples

Cette année, j’ai pu cueillir du gui ! Je l’ai enroulé d’un joli ruban rouge et l’ai fixé à la poutre au seuil  de la salle à manger. La tradition, qui nous vient de loin, invite à s’embrasser sous la branche de gui sous le coup de minuit du jour de l’an. Cette plante était un gage de fertilité, symbole d’immortalité et de prospérité.  Evidemment, il s’agit de superstition ! Mais, l’idée de commencer l’année en s’embrassant l’entame sûrement d’une belle façon.

Nous pouvons également prendre des résolutions du début de l’année, mais en couple cette fois ! Que pouvons-nous faire en 2016 pour que la vie conjugale soit toujours aussi vivante, que chacun des membres du couple ressente l’amour que l’autre a pour lui ou que les petits conflits prennent moins de place au quotidien ? Une des bonnes résolutions est sans contredit de prendre du temps ensemble. C’est l’engagement minimal qui assure une possibilité de vie à deux !

Nous pouvons aussi nous ressourcer ensemble au travers des sessions ou groupes que l’on peut trouver dans l’Eglise. Il en existe de nombreux et je n’en ai répertorié que quelques-uns.

Pourquoi prendre ce temps, n’avons-nous pas déjà trop de choses à l’horaire ? Combien de couples s’étant inscrit à des sessions s’y rendaient stressés, en se disputant et en maudissant d’avoir bloqué cette date pour une retraite à deux… et en ressortir totalement ressourcés, redynamisés !

Notre vie moderne nous offre des quantités d’occasions exaltantes et des possibilités de vie stimulantes et nous oublions parfois de nous arrêter. Et ces sessions, le moment venu nous semblent de trop… Pourtant, elles apportent bien souvent un élan vital à notre vie conjugale. Ces sessions sont conçues pour prendre soin de nous à deux ! Et rares sont les couples qui regrettent le détour.

Chacun d’entre nous  a sa sensibilité spirituelle. Le choix est vaste et il vaut mieux choisir en fonction de ses « couleurs ». Il existe des parcours à raison d’une soirée par semaine sur une période de dix semaines : Elle et lui  des parcours Couple Alpha : http://couple.parcoursalpha.fr/  . On nous y attend comme au restaurant avec un petit repas ensemble. Un thème est animé et nous nous retrouvons avec du temps pour échanger à deux. Une pause bénéfique dans la semaine.

Il existe par ailleurs de courtes sessions de week-end avec la communauté de l’Emmanuel (qui conçoit également Elle et lui). Ces sessions s’appellent Amour et Vérité http://www.amouretverite.org/2012/03/08/cycles-de-formation-pour-les-couples/ . Le temps d’un week-end, vous pouvez creuser un thème sur la vie de couple. La communauté offre une halte-garderie pour les parents avec de jeunes enfants. Le couple peut ainsi en toute tranquillité prendre ce temps à deux, sachant que les enfants se trouvent dans le même bâtiment sous bonne garde !

Le célèbre « Marriage encounter » existe toujours. Il a été fondé en Espagne par le Père Calvo en 1960 et s’est répandu dans plus de 137 pays. Il s’appelle également « Vivre et Aimer » dans les pays francophones. Le temps d’une fin de semaine, les couples viennent y vivre une expérience de communication à deux agrémentée de témoignages de gens engagés. http://www.amouretverite.org/2012/03/08/cycles-de-formation-pour-les-couples/

Cana du Chemin Neuf offre également des fin de semaine ou en été une semaine de retraite à deux. On y offre différents thèmes auxquels les couples peuvent s’inscrire selon leurs préoccupations que ce soit la souffrance d’être en attente d’un enfant, de la sexualité, ou d’être parents d’ado, ces sessions visent à nous renforcer dans notre couple et nous aider à traverser les différentes étapes de la vie.  http://www.chemin-neuf.fr/cana-couples-familles-fr/cana-couples-et-familles/week-ends-cana-thematiques

Pour une démarche régulière de ressourcement conjugal, il existe également la formule « Equipe Notre-dame » fondée en 1939 par le Père Caffarel pour des couples qui cherchaient à vivre leur foi dans la vocation du mariage. Ce prêtre aura de fortes intuitions sur la communication dans le couple qu’il appellera  « Le devoir de s’asseoir ». Il pressentait cette nécessité pour la vie à deux de prendre le temps de se parler et de faire le point. Les couples se rencontrent une fois par mois autour d’un bon repas et avec un animateur spirituel, prennent le temps de discuter autour d’un thème. http://www.equipes-notre-dame.fr/agenda/d%C3%A9couvrez-les-equipes-notre-dame-en-3-minutes

La vie en Eglise est riche de plusieurs courants pouvant réellement nous aider à vivre à deux une vie pleine d’amour, de cet amour véritable et durable en Christ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous deux

Les autres chroniques du mois