Dieu en famille,

Responsable de la chronique : Raphaël Pinet
Dieu en famille

Grand-maman Manée

Imprimer Par Raphaël Pinet

 

3808430-main-de-grand-mere-et-petit-enfant

Aujourd’hui 25 mars est le jour anniversaire de la naissance de ma grand-mère Madeleine que nous appelions affectueusement Manée. Elle était très fière d’être née le jour de l’Annonciation. Maintenant qu’elle est au Ciel, peu lui importe que nous fêtions ses 108 ans puisqu‘elle est entrée dans l’éternité de l’amour de Dieu.

Je garde de ma grand-mère une pensée réellement affectueuse. Le temps passant, vous pourriez me dire que j’enjolive les choses. On ne garde, paraît-il, que les meilleurs souvenirs. En fait, Manée avait un sacré caractère, et pour tout dire, n’était pas facile à vivre au quotidien ! Bien entendu, le temps passé avec ceux qu’on aime, les instants de patience qu’une grand-mère peut déployer à jouer avec ses petits-enfants sont assez précieux pour que le lien affectif surpasse les défauts que nous avons immanquablement tous et chacun.

C’est pourquoi je repense aux deux grand-mères de nos enfants et aux souvenirs qu’ils en gardent. Il n’y avait pas au monde deux personnalités plus dissemblables et opposées que ma mère et ma belle-mère et je crois qu’elles se sont, malgré ces différences, appréciées mutuellement. Quand l’une était fonceuse, l’autre est timide ; quand l’une bousculait tout, l’autre est plus à l’écoute. L’une était flamboyante, l’autre est effacée. Les deux avaient des attentions propres à leur caractère qui les rendaient attachantes différemment. Chacune avait les qualités que n’avait pas l’autre ainsi que, bien sûr, les défauts des qualités que l’autre n’avait pas !

Pourtant, quand nos enfants évoquent Mimi et Grany, les souvenirs sont, certes, différents mais l’affection est la même. Ainsi le proverbe québécois est bien vrai : il faut tout un village pour éduquer un enfant. Chacune a beaucoup apporté par leur présence à leurs petits-enfants, chacune à sa façon, chacun avec son amour véritable. Et là est l’essentiel.

Les défis de la famille sont de construire ensemble une vie pleine avec la personnalité de chacun de ses membres, avec leur façon d’être. Mais c’est l’Amour qui s’exprime à travers les différences, les frictions, les beaux gestes et l’attention qu’apporte chacun d’une façon si particulière.

Joyeux anniversaire, Manée !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieu en famille

Les autres chroniques du mois