Nous deux,

Responsable de la chronique : Caroline Pinet
Nous deux

En Carême ensemble

Imprimer Par Caroline Pinet

unnamedRécemment, je me suis rendue compte que plusieurs couples éprouvent des difficultés à prier ensemble. Je croyais que le principal obstacle en était le temps… J’ai souvent côtoyé des couples qui priaient souvent ensemble  et  plus assidument que nous. Ces derniers temps, plusieurs témoignages  me font découvrir qu’un autre embarras existe pour certains époux au niveau de la prière : la pudeur.

Il arrive qu’un membre du couple éprouve de la difficulté à partager cette part intime de son être : sa relation à Dieu. On parle alors de pudeur. N’est-ce pas étrange qu’à l’heure où le corps ne manque plus du tout de pudeur sur la place publique, c’est notre âme que nous cherchions à « habiller » même devant celui (celle) qui partage notre vie ? Je crois que pour pallier à cette difficulté, on peut prier avec des mots très simples, des prières déjà établies qui évitent d’avoir à révéler dans un premier temps, les silences de notre être. Jésus nous a appris la prière par excellence, le « Notre Père ». Cette simple prière peut être dite comme point de départ à cette vie spirituelle partagée.

Pour ceux qui ne trouvent pas le temps, le premier pas sera celui de fixer un temps bien déterminé. Ce peut être le soir au moment de se coucher ou le matin en se réveillant. Ne visons pas trop grand. C’est du vécu ! Visons d’abord et avant tout la fidélité à la prière ensemble. C’est déjà beaucoup ! Démarrons par une courte prière bien humble, et demeurons fidèles à ce temps de partage avec Dieu. Enracinons ce moment dans notre vie jusqu’à ce qu’il devienne aussi « routinier » que de se souhaiter « bonne nuit » avant de dormir, ou « bonjour » dès qu’un œil est ouvert ! N’est-ce pas un danger justement de « rabâcher » des mots auxquels on ne pense pas ? On ne prie pas toujours avec grandeur et ferveur… Nous lévitons « rarement » n’est-ce pas ? Mais une petite prière partagée permet de toujours garder une pensée et une place pour Dieu…

Le couple est une petite église domestique. Jésus affirme « que là où  deux se mettent d’accord ici, sur terre, pour demander quoique ce soit, cela leur sera accordé par mon Père qui est dans les cieux. Car dès que deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux. » Cette parole s’applique merveilleusement bien aux couples. Nous réalisons combien la prière conjugale a de l’importance.

Prier en couple ne nous épargne pas les difficultés de la vie, ni même les défis que rencontre un couple au fil de la vie. Nous avons notre tempérament, nos faiblesses, les événements inhérents à notre vie qui jalonnent notre parcours. Mais la prière peut devenir un fidèle rempart contre la division ! Quand nous nous unissons dans la prière nous nous plaçons sous le regard de Dieu qui nous abreuve alors de son Amour parfait, car Dieu n’est que cela et tout cela: Amour.

La prière permet de dépasser nos limites humaines. Nous ne réussirons jamais à changer l’autre ! Mais Dieu par la prière peut lui permette de se transformer. Il en est de même pour nous-mêmes (n’oublions pas la poutre qui est dans notre œil…). « Disputes, accrochages, maladresses, irritations, emportements, jalousies… émaillent nos journées en famille. Nous rêvons tous d’une famille unie, aimante, délicate, attentive à chacun… Ce rêve est la promesse de Dieu pour nos familles, nous ne pouvons l’atteindre qu’en déposant encore et toujours nos faiblesses devant Lui, qu’en renouvelant nos pardons mutuels, qu’en apprenant à nous recevoir les uns les autres comme merveilles aux yeux du Seigneur. » 1

Enfin, il arrive que nous ne sachions pas comment organiser la prière. Nous imaginons les autres frappés de l’esprit, inspirés à chaque parole prononcées. La réalité est bien plus crue ! Parfois, très fatigués de la journée, ou encore mal réveillés, nous prononçons des mots qui nous portent bien plus que nous ne les portons ! N’attendons pas notre perfection avant de nous y mettre. C’est la prière qui vient nous parfaire en Dieu, et c’est au contact de cette nourriture spirituelle que l’Esprit de Dieu inondera notre esprit. Et, l’expérience nous montre que les états de grâce sprirituelles pour le commun des mortels sont souvent parsemées de plusieurs prières très sèches…

Certains se demandent quoi dire, passé le stade de la période du simple « Notre Père ». On peut d’abord rendre grâce à Dieu pour la journée passée ou celle qui commence. Si rien ne nous inspire, laissons parler Dieu. Prenons la parole de Dieu du jour. Lisons-la ensemble. Puis portons ensemble quelques intentions de prières. Nous pouvons également réciter cette prière² conçue pour les couples et terminer par un Notre Père :

Merci, Seigneur, pour cette journée.
Merci pour ta parole proclamée
au milieu de nous.

Merci pour chaque jour qui vient,
pour la joie des moments
pleinement partagés,
pour nos gestes d’affection,
pour chaque parole vraie,
pour la liberté que tu donnes.

Merci de pouvoir te remettre
notre avenir avec ses questions,
ses espérances, ses soucis
dans la prière et le silence,
de pouvoir te confier nos entêtements,
nos défaites et nos imprévus.

Avec toi, nous sommes heureux
de nous savoir entendus et compris.
Dans ton amour, tu es prêt à renouveler
notre amour chaque jour.

Amen.

  1. http://www.evangilepourlecouple.fr/spip.php?article106#nb1
  2. http://www.amouretverite.org/2012/03/21/prieres-pour-aider-a-cheminer-dans-la-vie-de-couple/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous deux

Les autres chroniques du mois