Éditorial,

Responsable de la chronique : Jacques Marcotte, o.p.
Éditorial

Si on s’y mettait

Imprimer Par Jacques Marcotte & Anne Saulnier

tolerance_coexist
Le premier de l’an, une année nouvelle : un temps pour rêver
Tous les vœux  sont permis
Les plus utopiques comme les plus ambitieux
Pourquoi ne pas rêver
Rêver d’espérance pour un monde nouveau
Si on s’y mettait?

Rêver de faire la paix entre pays déchirés
Entre Israël et la Palestine
Entre la Chine et le Tibet
Entre l’Ukraine et la Russie
Tant de chemins à ouvrir
De ponts à construire
La même lune, le même soleil
Font le jour et la nuit
En ces pays comme ici
Si on s’y mettait?

Et si nous rêvions encore
Contre la radicalisation et l’absolu de nos idées
Entrer dans la tolérance,
Laisser place à la différence,
Peur de l’autre ou peur de soi
Comprendre, pour s’accueillir d’abord
Et laisser venir le frère, l’ami peut-être
Si on s’y mettait?

Devant le rêve d’un dialogue
Entre Cuba et les États-Unis
Entre l’Occident et l’Iran
Possibles paroles de paix
Paroles de confiance, porteuses d’avenir
Paroles contagieuses, qui font tourner le vent
Si on s’y mettait?

Nous avons rêvé de soins pour tous
D’éducation pour chacune et chacun
Comment faire plus, faire mieux
Que tous aient chance égale
Que les ressources soient pour tous
Si on s’y mettait?

Avec les chefs religieux de toutes confessions
Rêver que l’esclavage soit aboli partout
Que la torture disparaisse
Que les femmes et les enfants soient respectés dans leur dignité
Et si on s’y mettait ?

Bonne année à tous et à chacun, chacune !

Anne Saulnier et Jacques Marcotte, OP
En collaboration

Une réflexion au sujet de « Si on s’y mettait »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Éditorial

Les autres chroniques du mois