Le rosaire dans la ville,

Responsable de la chronique : Simon Lessard
Le rosaire dans la ville

La Résurrection. Courrez amis du Seigneur.

Imprimer Par Simon Lessard

Pierre_et_Jean

À l’exemple de Marie qui retenait tous les événements de la vie de son fils et les méditait en son cœur, nous vous proposons chaque mois une méditation d’un mystère de la vie du Christ pour mieux prier le Rosaire. Car comme le rappelait Paul VI : « Sans la contemplation, le Rosaire est un corps sans âme ».  Nous espérons ainsi vous donner le goût de vous arrêter et de poser un regard amoureux sur Celui qui est le Chemin, la Vérité et la Vie.

______________________________________

  « On a enlevé le Seigneur du tombeau ! » Alors, Marie Madeleine court trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait. Vite Marie court, court annoncer la nouvelle.

Pierre et l’autre disciple sortent vite pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. Ils virent et ils crurent. Les disciples retournèrent vite chez eux. Courrez Pierre et Jean, courrez ensemble annoncer la nouvelle.

« Il est ressuscité ! » Vite, les femmes quittèrent elles aussi le tombeau, tout émues et pleines de joie, elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Vite saintes femmes courrez, courrez annoncer la nouvelle.

Ah ! Comme ils sont beaux, les pieds des messagers qui annoncent la bonne nouvelle ! À les voir, on dirait des flambeaux, ils courent comme des éclairs.

Courrez amis du Seigneur, courrez vers lui. Courrez la course à obstacles. Mais ne courrez pas en vain, courrez de manière à remporter la victoire. Le Seigneur est vivant, tâchez de le saisir. Courrez après lui, et vous recevrez la couronne de la vie de ceux qui aiment Dieu.

Courrez amis du Seigneur, courrez pour lui. Courrez la course à relais. Par vous il envoie sa Parole sur la terre et rapide son Verbe la parcourt. Accomplissez avec joie votre course et le ministère que vous avez reçus du Seigneur Jésus ; annoncez la bonne nouvelle de la grâce de Dieu. Courrez pour lui, et vous la couronne de gloire qui ne se flétrit pas.

Lancez-vous dans la course, amis du Seigneur. Courrez vers le but en vue du prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus. Courrez dans la voie de ses volontés, lui qui met au large vos cœurs. Courrez jusqu’au jour où vous pourrez déclarer : J’ai achevé ma course, j’ai gardé la foi.

Et quand vous serez à bout de course, rappelez-vous que tout cela ne dépend ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le rosaire dans la ville

Les autres chroniques du mois