Spiritualité 2000 met à votre disposition 22 années d’archives, soit près de cinq mille articles. Un grand merci à tous nos artisans qui ont su rendre possible cette aventure ayant rejoint des millions d’internautes.

Nous deux,

Responsable de la chronique : Caroline Pinet
Nous deux

Les disciples d’Emmaüs

Imprimer Par Caroline Pinet

Deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem, et ils parlaient ensemble de tout ce qui s’était passé. Or, tandis qu’ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s’approcha, et il marchait avec eux. Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas. Jésus leur dit : « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? »

Il y a près de vingt ans, nous avions choisi cet Évangile pour notre mariage. J’avoue l’avoir choisi un peu naïvement à l’époque. Je percevais globalement le sens et le lien que cela établissait avec le mariage bien sûr, mais comme un poème aimé intuitivement, je n’en saisissais pas toute l’ampleur! Souvent, les textes qui nous touchent, nous dépassent par leur profondeur… Mon mari, lui, y percevait l’humour de Dieu. Cet aspect ne pouvait lui échapper, lui qui n’en est pas dépourvu! C’est sur son insistance que ce texte avait été retenu. Le plus amusant, c’est qu’après toutes ces années, lui ne se souvenait plus du choix que nous avions arrêté.

Ces textes d’Évangile prenant place dans la cérémonie nous accompagnent pourtant tout au long de notre engagement! Même si au départ, ces lignes lues le jour « J » nous semblaient surtout résonner au plan affectif, un peu comme l’on décide que les marguerites orneront le bouquet de la mariée! Les fleurs, après ce grand moment, se faneront. Mais la Parole, elle, creusera ses racines dans nos cœurs, germera et portera des fruits.

Cette Parole, voilà, je n’y pensais plus depuis un moment déjà. Mais ce soir-là, alors que j’avais bien besoin de soutien, de lumière, j’ouvre la Bible, m’adressant à Dieu : « Parle-moi, dis-moi quelque chose… un mot… » Dieu connaissant sans doute le cœur des femmes et leurs éternels besoins de discussion (!) m’a tout simplement répondu par ce beau texte des disciples d’Emmaüs. Je suis restée sans voix! Car ce texte, je me suis mise à le lire comme je ne l’avais jamais lu avant, comme si je le découvrais pour la première fois! La Samaritaine qui se rassasie à pleine gorgée de l’eau offerte par Jésus. Tout prenait sens. Dieu jaillit dans nos vies même lorsque nous sommes aveuglés par le quotidien. Dieu, est là dans notre vie conjugale, et Il marche avec nous, même si nous ne le reconnaissons pas. Quelle force nous avons là! Et même s’Il connaît par cœur nos jérémiades, Il nous écoute les lui redire!

Le plus important, c’est bien qu’Il marche avec nous, les époux, les disciples d’Emmaüs. Avec nous qui sommes déroutés parfois, et qui perdons de vue l’important. Il marche avec nous à chaque pas, même quand nous perdons cœur en ce que nous croyons si fermement. Il est là pour nous remettre sur les rails. Il nous conforte dans la direction prise, nous assurant que nous avions raison d’emprunter ce chemin. Le couple est sans cesse en route, avec des halte-repas ici et là. Il change, il évolue, il avance, même si parfois, on a l’impression qu’il recule ou qu’il tourne en rond. Il va de l’avant et n’est pas seul. Jésus accompagne chacun des pas et il est là pour nous encourager. Encore faut-il apprendre à le reconnaître. Mais notre cœur n’était-il pas brûlant en nous tandis qu’Il parlait sur la route?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous deux

Les autres thèmes