Nous deux,

Responsable de la chronique :
Nous deux

Se faire belle

Imprimer Par Caroline Pinet

Se faire belle, c’est comme se préparer à prier. C’est aller à la rencontre de l’autre. Quand on se présente devant Dieu pour prier, nous adoptons une posture appropriée. Nous vidons le contenu de notre cœur pour le « faire beau ». Nous chassons les mauvaises pensées, les mesquineries, l’angoisse pour essayer de goûter à la paix divine. De la même manière, nous devons au sein du couple nous faire séduisants pour l’autre.

Le mariage n’est pas un terminus où l’on dépose les bagages, car enfin nous n’avons plus à séduire l’autre. Le mariage est plutôt le départ d’un trecking du type sport extrême, où l’on troque les grosses valises pour le sac à dos adapté. Ce n’est pas la fin du voyage amoureux, c’est le commencement! Une de mes amies chères à mon cœur a cette expression colorée : « Love is blind, wedding is an eye-opener » Dans ces conditions, équipons-nous pour l’expédition…

Parfois, dans une naïveté toute religieuse, nous pourrions penser que le mariage chrétien, axé essentiellement sur les valeurs intérieures échappe à l’enveloppe corporelle. L’amour étant profond et axé sur des valeurs morales élevées, faut-il se soucier de la couche superficielle de l’être? La tentation est grande alors de se négliger, d’être « nature » car l’autre nous aime tels que nous sommes. Nous n’échappons pourtant pas à notre condition humaine…

Dieu nous sait pécheurs, nous en sommes conscients. Notre conduite ne lui est pas inconnue. Pourtant, pour prier, nous prédisposons notre cœur à la beauté. De même, notre époux a vu nos cernes du matin, nos cheveux en bataille. Il nous faudra tout de même nous mettre beau ou belle par respect pour l’autre. L’amour, nous le savons, n’est jamais acquis. Notre corps fait partie de notre humanité, et bien que nous puissions trouver cet aspect superficiel, il est pourtant essentiel.

Nous aimons tous être fiers de notre moitié. Rendons-les fiers de nous de même façon! Il ne s’agit pas de dépenser des sommes folles pour être au top. Il s’agit de prendre soin de soi, d’être soigné, de se mettre en valeur pour resplendir à notre façon. Et cette beauté extérieure n’est pas complète si ne s’y reflète pas une beauté intérieure qui rayonne. Le chrétien marié a donc le matin pour faire sa toilette une trousse de beauté dans une main et l’Évangile dans l’autre.

L’usure du temps qui passe ne doit pas user le couple. Il n’y a aucune excuse pour se laisser aller à la négligence physique et morale. Se marier, c’est s’engager à entretenir une lampe allumée, le feu de l’amour. Les couples catholiques aussi continuent à se séduire une vie durant. Récemment dans une résidence, une petite vieille dans la salle communautaire sort son peigne et se met à se coiffer fébrilement. Elle explique : « Mon mari va arriver.. » C’était si émouvant de penser qu’après tout ce temps, cette femme avait gardé le réflexe de se mettre belle pour lui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous deux

Les autres chroniques du mois