Patristique,

Responsable de la chronique :
Patristique

La foi et les charismes

Imprimer Par Saint Cyrille de Jérusalem

Le nom de « foi » est unique, mais il désigne deux réalités distinctes. Le premier genre de foi est celui qui se rapporte aux dogmes; il implique l’adhésion de l’âme à un objet. Il est utile à l’âme selon la parole du Seigneur : Celui qui écoute ma parole et croit en Celui qui m’a envoyé possède la vie éternelle et il ne vient pas en jugement. Et encore : Celui qui croit au Fils échappe au jugement, car il est passé de la mort à la vie.

Qu’il est grand, l’amour de Dieu pour les hommes! Les justes de l’ancienne Loi ont mis de nombreuses années à devenir agréables à Dieu. Or, ce qu’ils ont obtenu par de longues années de sérieux labeur, voici que Jésus Christ t’en gratifie en un moment! En effet, si tu crois que Jésus Christ est Seigneur et que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé et transporté dans le paradis par celui qui y fait entrer le malfaiteur. Ne doute pas que cela soit possible, car celui qui a sauvé, sur le saint Golgotha, le malfaiteur qui avait cru en un moment, celui-là même te sauvera quand tu auras cru.

Il y a un deuxième genre de foi : celui qui nous est donné par le Christ à titre purement gracieux. A celui-ci est donné, grâce à l’Esprit, le langage de la sagesse de Dieu; à un autre, toujours grâce à l’Esprit, le langage de la connaissance de Dieu; un autre reçoit, dans l’Esprit, le don de la foi; un autre encore des pouvoirs de guérison.

Cette foi qui est conférée par l’Esprit à titre gracieux n’est pas seulement dogmatique; elle réalise ce qui est au-delà des forces humai­nes. Celui qui possède une telle foi dira à cette montagne: Passe d’ici là-bas, et elle y passera. Quand quelqu’un dira cela même avec foi, croyant que cela se fera, sans hésiter dans son cœur, alors il recevra la grâce du miracle.

C’est au sujet de cette foi qu’il est dit : Si vous aviez de la foi gros comme un grain de moutarde. En effet un grain de moutarde est tout petit, mais brûlant d’énergie; semé dans un étroit espace, il étend de grands rameaux si bien qu’après avoir grandi, il peut même offrir de l’ombre aux oiseaux. De même la foi, dans une âme, accomplit les plus grandes choses en un petit moment. L’âme en effet, quand elle est éclairée par la foi, se représente Dieu et le contemple autant qu’elle en est capable. Elle embrasse les limites de l’univers et, avant la fin des temps, elle voit déjà le jugement et l’accomplissement des promesses.

Toi, donc, possède cette foi qui dépend de Dieu et qui te porte vers lui; alors tu recevras de lui cette foi qui agit au-delà des forces humaines.

Saint Cyrille, évêque de Jérusalem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patristique

Les autres chroniques du mois