Patristique,

Responsable de la chronique :
Patristique

Méditation pour le temps de Noël

Imprimer Par Grégoire de Nysse

Grégoire est né entre les années 331- 335 (4ème siècle après J-C) dans la province antique du Pont (le nord de la Turquie actuelle) dont sont originaires ses ancêtres paternels. Ses grands-parents appartenaient à une lignée de nobles riches et cultivés. Chrétiens convaincus, ils ont dû fuir les persécutions des empereurs Galère et Maximin Daïa (entre 306 et 313). Le jeune Grégoire a sans doute recueilli auprès de sa grand-mère Macrine « l’Ancienne » le récit des ces temps éprouvants où la famille se cacha pendant sept ans dans les montagnes de la région.

Si nous sommes de véritables bergers et veillons sur nos propres troupeaux, c’est à nous que s’adresse la voix des anges qui nous annonce cette grande joie.

Levons donc nos yeux vers l’armée céleste, contemplons le choeur des anges, écoutons leurs hymnes divins. Que chantent-ils en leur joie ? « Gloire à Dieu au plus haut des cieux ». Pourquoi la voix des anges glorifie-t-elle la divinité qu’ils contemplent dans les hauteurs ? Parce que, ajoutent-ils, la « paix est sur la terre ». Les anges frémissent d’allégresse à ce spectacle : la paix est sur la terre !

La terre qui hier encore n’était qu’objet de malédiction, désert d’épines et de ronces, théâtre de guerre, exil de condamnés, voici qu’elle reçoit la paix ! O merveille ! La vérité est sortie de la terre et la justice se penche du ciel.

Tel est le fruit qu’a donné la terre des hommes ! Et ce bonheur récompense la volonté bonne qui règne chez les hommes. Dieu se mêle à la nature humaine, afin d’élever l’humanité à la hauteur de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Patristique

Les autres chroniques du mois