Le psalmiste,

Responsable de la chronique : Michel Gourgues, o.p.
Le psalmiste

Un bien beau voyage

Imprimer Par Maxime Allard et Marie-Josée Poiré

Que ferez-vous, cette année, durant vos vacances? Envisagez-vous de faire le grand tour d’Europe? Ou passerez-vous l’été à Balconville, à Joliette ou à Rimouski, en faisant quelques escapades pour saluer les amis, la parenté ou des membres de la communauté? Ou peut-être n’en prendrez-vous pas, de vacances, pour des raisons professionnelles, familiales, de santé ou économiques. Point n’est besoin d’aller très loin pour partir et permettre à cette impression de dépaysement, de découverte, de s’installer. C’est pourquoi nous proposons une célébration structurée comme l’office du matin.

1. Célébration pour un départ

Prière du matin

On part. Dans la hâte fébrile ou la lente planification, les bagages se sont faits. Entre les espoirs de découvertes éblouissantes, les ruptures et les inquiétudes face au voyage, le coeur oscille. Et Dieu embarque. Il est du voyage. Au départ, il fait signe. Depuis toujours, il aime voyager, faire voyager, conduire vers les eaux tranquilles ou détourner des plans.

1.1 OUVERTURE

Salutation

La situation a quelque chose de bizarre; on prendra le temps de se le dire, de l’évoquer: au milieu des bagages, avec les amis ou les voisins qu’on quitte, nous sommes entre les «saluts» qui sont des adieux et une salutation encore lointaine des lieux vers lesquels on se dirige. Dans cette célébration liturgique, la salutation d’ouverture signalera cette ambiguïté.

Que l’Esprit souffle sur nos fatigues et nous déleste des soucis quotidiens. Qu’il conduise nos pas vers la fraîcheur du repos et nous garde en communion avec le Père et le Fils, pour les siècles des siècles. Amen.

Hymne

Un chant donnera le ton et insistera sur un aspect du voyage, des vacances qui débutent. Voici des suggestions tirées de la Liturgie des Heures et de Prière du temps présent:

. Tu es venu, Seigneur, dans notre nuit (office du matin du Jeudi III, fiche P 203, Hymnes Notées 2);
. Ô Père des siècles (office du matin du Dimanche II, fiche P 72/1, HN 1);
. Esprit qui plane sur les eaux (Dimanche de Pentecôte, fiche K 161/1, HN 1).

1.2 LITURGIE DE LA PAROLE

La Bible recèle de textes évoquant le voyage, le besoin de repos, la hâte de partir vers un lieu de libération. Elle ne manque pas non plus de textes sur la difficulté des voyages, les embûches rencontrées sur la route. Surtout, elle met Dieu en scène comme un «voyageur», un «vacancier» au moins un jour par semaine et à tous les sept ans!

Psaume

Comme il ne peut s’agir d’une longue prière, mais d’un moment liturgique qui opère la transition, le passage entre deux temps, deux lieux, deux rythmes de vie, on ne multipliera pas les psaumes. Selon le rythme désiré, le temps disponible, on ajustera le nombre de psaumes. On se rappellera le but poursuivi: permettre la reprise du souffle et la conversion au mode «vacances», «voyage», ouvrir à la nouveauté, aux dépaysements de tous ordres. Pour amorcer la prière, deux antiennes sont proposées. L’une aménage Exode 12, 11, l’autre s’inspire de «Désir en nous d’un temps» (op. cit.).

Ceinture aux reins, sandales aux pieds, bâton à la main, nous chantons tes louanges, Seigneur,
et nous implorons ton aide: que ton Esprit nous guide et nous conduise vers les lieux du repos. (D’après Exode 12.)

Animés du désir d’un temps qui, comme une surprise, nous suspend au désir de Dieu, nous jouons avec les vieux mots des psaumes qui nous mettent en mouvement. (D’après «Désir en nous d’un temps», op. cit.)

Selon les situations liées au voyage ou selon le type de vacances qui débutent, on choisira parmi les psaumes 24; 64; 66 ou 95.

Prière d’intercession

On s’invite à prier. D’abord en silence. Ensuite, des prières spontanées peuvent monter du groupe. On peut aussi avoir pris le temps d’en rédiger une la veille, entre deux affairements aux bagages! Les ouvrages La liturgie des heures et Prière du temps présent suggèrent des pistes et des genres dont on peut s’inspirer. En guise de répons, on pourra utiliser:

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous, comme notre espoir est en toi! (Psaume 32, 22)

Notre Père

Si on voyage en voiture, on pourra le réserver au début du trajet et le faire suivre d’une triple invocation litanique à saint Raphaël, patron des voyageurs, dans le sillage du rôle que lui attribue le Livre de Tobie. Sinon, on pourra l’introduire par la monition suivante qui récapitule l’accent donné à la célébration.

Nous ne pouvons aller à la dérive quand l’Esprit du Christ parti au vent du large nous prend pour le passage vers le Royaume de Dieu. Notre Père…
Prière de conclusion

Selon l’accent donné à la célébration, le type de vacances ou de déplacement entrepris, on choisira une des prières suivantes.

Seigneur, notre Père, depuis longtemps déjà, tu as promis ta bénédiction sur tes enfants, qu’ils soient dans la ville ou dans les champs. Rappelle-toi ta promesse; que l’Esprit du Christ Jésus nous accompagne dans nos allées et venues, pour que nous tenions toujours en ta présence. (Inspiré de Deutéronome 11.)

Seigneur, Dieu Très-Haut, que l’ombre de ton Esprit nous protège des malheurs. Que ta douceur soit sur nous et nous garde confiants en toi sur tous nos chemins. Nous verrons ainsi le salut que tu réalises en Jésus Christ pour tous les peuples de la terre, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen. (Inspiré du Psaume 90, 1.)

Dieu notre Père, dans ta miséricorde, fais-nous commencer à tout quitter pour atteindre la paix qui vient de toi. Que ton Esprit ravive notre désir du Royaume et nous garde aux aguets pour saisir la beauté du monde créée pour ta gloire. Nous te le demandons par Jésus, ton Fils, notre Seigneur. Amen. (Inspiré de l’hymne Nous avons quitté, fiche G 293/1, HN 2.)

1.4 CONCLUSION

Que le Seigneur nous garde au départ et au retour, maintenant et à jamais. Amen.

Joyeusement, allons marcher sur les chemins du monde. Allons dans la paix du Christ.

Maxime Allard, o.p. et Marie-Josée Poiré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le psalmiste

Les autres chroniques du mois