Livre du mois,

Responsable de la chronique : Jacques Sylvestre, o.p.
Livre du mois

Anselm Grün. Petite méditation sur les fêtes de Noël

Imprimer Par Sophie Tremblay

petite-meditation-sur-les-fetes-de-noel-anselm-grun-9782226110954Anselm Grün est un moine bénédictin de l’abbaye de Münsterschwarzach en Allemagne. Il nous offre dans ce petit livre une méditation sur les symboles des fêtes de Noël. Grün propose une réflexion originale qui ne ressemble pas aux commentaires habituels des textes bibliques lus pendant les temps liturgiques de l’Avent et de Noël. Il s’attache à redécouvrir le sens spirituel des symboles et des nombreuses coutumes du temps des Fêtes. Certaines de ces coutumes remontent au paganisme et ont reçu une nouvelle interprétation avec l’arrivée du christianisme. D’autres remontent au Moyen Âge. Grün évoque l’origine et l’histoire de chacun de ces symboles pour essayer d’en ressaisir le sens pour aujourd’hui. Pour ce faire, il s’inspire à la fois de la grande tradition chrétienne et de la psychologie des profondeurs.

La réflexion de Grün revitalise et rajeunit les traditions de Noël. Celles-ci apparaissent dans une richesse de sens que leur enlève la folklorisation ou la commercialisation de Noël. En même temps, l’auteur porte un regard positif et incarné sur le côté festif, familial et communautaire de la Noël : la sécularité, les sens, l’attachement aux rites, l’affectivité y trouvent leur compte.

Anselm Grün commence avec l’Avent et se rend jusqu’à la Chandeleur. Il a choisi cinquante symboles rattachés aux fêtes de Noël : la couronne de l’Avent, la crèche, le bœuf et l’âne, les cadeaux, l’arbre de Noël, la Saint-Nicolas, les mages, etc. Comme il s’intéresse à la dimension symbolique de ces réalités, il n’en discrédite aucun. À titre d’exemple, on représente la naissance de Jésus tantôt dans une étable, tantôt dans une grotte. L’auteur consacre un petit chapitre à chacune et en fait en quelque sorte ressortir la complémentarité. Il lui importe peu de trancher à partir d’arguments exégétiques ou archéologiques. Plus loin, il parle des mages du Nouveau Testament mais s’intéresse aussi au fait que la tradition populaire en ait fait des rois.

Pour Grün, chacun de ces symboles nous renvoie à notre propre vie intérieure. Ainsi, la naissance de Jésus ne constitue-t-elle pas un appel à laisser la vie divine naître et s’incarner en nous aussi? En outre, l’auteur sait décrire avec sensibilité les sentiments qui peuvent nous habiter pendant cette période de l’année, comme la nostalgie de nos Noëls d’antan. Les courts chapitres se terminent tous par une adresse au lecteur. Anselm Grün nous provoque à retrouver en nous les élans intérieurs et les grands désirs qui nous habitent. Un beau cadeau de Noël!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre du mois

Les autres chroniques du mois