Livre du mois,

Responsable de la chronique : Martin Lavoie, o.p.
Livre du mois

Prêtres, envers et malgré tout ?

Imprimer Par Cédric Burgun

Des prêtres sont coupables de pédophilie. Il faut donner la parole aux victimes. C’est justice. Des prêtres se suicident. Le silence recouvre leur geste. Hors de l’Église mais aussi dans l’Église. Une crise ne saurait effacer un abandon. La souffrance qu’elle cause vient s’ajouter à d’autres, devenues l’ordinaire des vies consacrées.Quelle est leur source ? La dureté de l’institution ? La dureté de l’adhésion ? La dureté de la mission ? Quel est l’impact de la sécularisation ? Comment exprimer la solitude du sacerdoce ? Peut-on se contenter de dénoncer le cléricalisme ?Ou le prêtre n’est-il pas fils engendré et accompagné par l’évêque pour se faire père à son tour ?

C’est l’amour paternel qui fait la prêtrise et le manque de paternité reçue et donnée, qui la vide de son sens.À rebours des idées reçues, cette crise nous appelle à une redécouverte de l’autorité spirituelle. Dans ce livre «je voudrais, bien simplement, soulever quelques questions. Parce que oui, avant de trouver des réponses, il faut se poser les bonnes questions. Or bien souvent, nous faisons l’inverse.

Ainsi, ces derniers temps, certains voudraient remettre à plat l’institution mais sans faire de réelles et justes distinctions. D’aucuns, d’ailleurs, critiquent la paternité sacerdotale. Ne croyez pas trouver dans ces pages des réponses toutes faites, mais les questions d’un prêtre encore ‘’jeune’’ qui sait que dans moins d’une dizaine d’années, nous aurons sans doute vécu une forme d’effondrement … Ces questions, des prêtres et des fidèles laïcs se les posent : j’en ai rencontré un certain nombre depuis. Mais oserons-nous les entendre?

Tous les chrétiens savent-ils ce qui peut se jouer dans le cœur d’un prêtre dans ce climat actuel? Sans prétendre parler au nom de tous, j’ai voulu prendre la plume au moins pour quelques-uns, car je sais qu’ils souffrent, eux aussi.» (Introduction, p. 30) 

—————————————————————-

Docteur en droit canonique, prêtre du diocèse de Metz, le père Cédric Burgun est vice-doyen de la Faculté de droit canonique de l’Institut catholique de Paris et directeur au Séminaire des Carmes. 

BURGUN, Cédric, Prêtres, envers et malgré tout ?, Les Éditions du Cerf, 2019, 240 p.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre du mois

Les autres chroniques du mois