Parole et vie,

Responsable de la chronique : Jacques Marcotte, o.p.
Parole et vie

Homélie pour le 15e Dimanche T.O. (C)

Imprimer Par Jacques Marcotte, o.p.

Jusqu’où va l’Amour?

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 10, 25-37)

En ce temps-là,
    un docteur de la Loi se leva
et mit Jésus à l’épreuve en disant :
« Maître, que dois-je faire
pour avoir en héritage la vie éternelle ? »
    Jésus lui demanda :
« Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit ?
Et comment lis-tu ? »
    L’autre répondit :
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu
de tout ton cœur, de toute ton âme,
de toute ta force et de toute ton intelligence,
et ton prochain comme toi-même.
 »
    Jésus lui dit :
« Tu as répondu correctement.
Fais ainsi et tu vivras. »
    Mais lui, voulant se justifier,
dit à Jésus :
« Et qui est mon prochain ? »
    Jésus reprit la parole :
« Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho,
et il tomba sur des bandits ;
ceux-ci, après l’avoir dépouillé et roué de coups,
s’en allèrent, le laissant à moitié mort.
    Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin ;
il le vit et passa de l’autre côté.
    De même un lévite arriva à cet endroit ;
il le vit et passa de l’autre côté.
    Mais un Samaritain, qui était en route, arriva près de lui ;
il le vit et fut saisi de compassion.
    Il s’approcha, et pansa ses blessures
en y versant de l’huile et du vin ;
puis il le chargea sur sa propre monture,
le conduisit dans une auberge
et prit soin de lui.
    Le lendemain, il sortit deux pièces d’argent,
et les donna à l’aubergiste, en lui disant :
‘Prends soin de lui ;
tout ce que tu auras dépensé en plus,
je te le rendrai quand je repasserai.’
    Lequel des trois, à ton avis, a été le prochain
de l’homme tombé aux mains des bandits ? »
    Le docteur de la Loi répondit :
« Celui qui a fait preuve de pitié envers lui. »
Jésus lui dit :
« Va, et toi aussi, fais de même. »

COMMENTAIRE

« Qui est mon prochain? De qui suis-je le prochain? Jusqu’où va l’amour de Dieu et du prochain? » Voilà autant de questions auxquelles la parabole du Samaritain en voyage nous apporte la réponse.

Depuis l’année jubilaire de la miséricorde de 2016, nous sommes devenus plus sensible à cette disposition divine. À cet égard, il est bon de nous arrêter spécialement sur l’évangile d’aujourd’hui. Il a beaucoup à nous dire sur le mystère de cette miséricorde qui nous vient de Dieu et que nous avons mission d’annoncer à tous.

Il s’agit, en fait, du mystère du Christ qui se révèle à nous comme un être libre, plein de bonté, de compassion, sauveur de notre humanité blessée, malade, en détresse. « Va.et toi aussi, fais de même ». C’est dire que ce mystère nous concerne nous aussi. Le Christ nous trace le chemin. Il fait de nous des passeurs de miséricorde. Un chantier immense nous réclame, où nous pouvons nous engager jusqu’à l’infini de l’amour et du service, dans les innombrables situations et rencontres de nos existences.

Dans l’homme qui descend de Jérusalem vers Jéricho, nous pouvons voir notre humanité qui vient de chez Dieu et qui n’a pas tardé à tomber dans une aventure et un malheur qui l’ont défigurée et durement mise à mal… Le prêtre qui passe et se détourne, et le lévite qui fait de même, témoignent qu’il ne suffit pas d’être instruit et de connaître la loi divine pour porter secours à nos frères et sœurs. Il a fallu cet étranger, un samaritain, image du Christ venu d’ailleurs, pour nous démontrer la juste attitude et apporter la ressource nécessaire pour nous tirer d’embarras et nous sauver de notre misère.

Jésus qui lui-même s’est fait proche de nous, nous montre jusqu’où et comment se faire proche. Il est venu. Il s’est ému de nous voir. Il nous a rejoints là où nous en étions. Il a pris sur lui nos souffrances. Il nous a porté à l’auberge de la grâce et du repos. Il nous a pourvus d’une provision de ressources spirituelles.

« Va et toi aussi fais de même. » Va par les routes! Ne te détourne pas du pauvre qui est ton semblable! Regarde autour de toi! Tu verras bien quelqu’un, quelqu’une dans le besoin. Des êtres qui sont tristes, mal en point, éprouvés, blessés par la vie… Ne reste pas indifférent! Ne t’enfuis pas de l’autre côté du chemin!  Pense au Christ qui est venu pour toi et pour chacun de nous! Rappelle-toi qu’il n’a pas eu peur de s’approcher, de nous prendre en charge, de nous assurer un relèvement efficace. N’aie pas peur! Fais de même, et vous vivrez, toi et ton frère, toi et ta sœur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parole et vie

Les autres chroniques du mois