Éditorial,

Responsable de la chronique : Jacques Marcotte, o.p.
Éditorial

Ô Notre-Dame!

Imprimer Par Jacques Marcotte, o.p.

 

Il faut l’avoir visitée quelques fois pour en saisir la puissance évocatrice d’un Moyen-Âge toujours présent dans nos cultures, dans nos pratiques chrétiennes, dans un humanisme qui transcende toutes les époques ultérieures. Ce qui a été si précisément fixé dans la pierre continue de nous habiter, de nourrir notre imaginaire. C’est pourquoi nous avons été si émus, saisis et blessés de voir le feu ravager cette superbe église. Elle nous inspirait tant pas son allure extérieure fière, forte et trapue, et par son élancement gothique vertigineux à l’intérieur.

Pour avoir visité nombre de cathédrales en France et en Espagne, j’ai trouvé Notre-Dame de Paris incomparable de dépouillement, de raffinement et de majesté! On s’y sent comme chez soi. Elle figure un immense navire qui vous porte vers un ailleurs de rêve.

Heureusement qu’on a stoppé à temps la poussée des flammes pour qu’elles ne consument pas l’ensemble en nous laissant que des ruines. Passée la surprise, il a bien fallu accepter le coup terrible porté à l’intégrité de l’édifice.

On va rebâtir Notre-Dame. C’est promis! La bonne volonté de plusieurs en fera encore un chef d’œuvre, un livre toujours ouvert sur l’humain de notre foi, le témoignage d’un Esprit qui résiste, qui toujours resurgit.

Tel un phénix, Notre-Dame renaîtra plus belle encore de ses cendres. Merci à tous ceux qui malgré les appels à l’aide, si nombreux, venus de partout, choisissent de consacrer une part de leurs sous à ce qui donne du sens à tout le reste! C’est un geste de fidélité. C’est un témoignage porté à la mémoire des siècles, à la beauté d’un patrimoine unique, irremplaçable.

Fr Jacques Marcotte, OP
Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Éditorial

Les autres chroniques du mois