Cinéma d'aujourd'hui,

Responsable de la chronique : Gilles Leblanc
Cinéma d'aujourd'hui

Femmes de parole : L’ARRIVÉE et PAYS

Imprimer Par Gilles Leblanc

L’égalité des chances pour les femmes et pour les hommes demeurent un défi de nos sociétés. Dans deux films récents, cette thématique est abordée de façon solide et originale par deux réalisateurs québécois talentueux. Dans L’ARRIVÉE, Denis Villeneuve place au premier plan une spécialiste du langage dans un suspense de science-fiction. Pour sa part, Chloé Robichaud présente les portraits de trois femmes très engagées politiquement dans PAYS.

arrivee

L’ARRIVÉE

En pleine maîtrise de son art, Denis Villeneuve (INCENDIES, PRISONNIERS) exploite ici le plein sens du mot universel dans cette variation philosophique et poétique sur la rencontre des autres. Sous forme de thriller psychologique versant dans le politique, L’ARRIVÉE constitue une invitation à la communication, par les idées et la parole, dans un monde en perte de sens, plus prompt à agir qu’à réfléchir.

Le monde entier retient son souffle lorsque des vaisseaux venus d’une autre planète apparaissent subitement dans douze sites différents du globe. Les autorités ne savent comment interpréter la présence de ces immenses ovnis de forme oblongue, suspendus à quelques mètres du sol.

Afin d’établir le contact avec l’équipage de celui qui se dresse au-dessus d’une plaine du Montana, l’armée américaine fait appel à la docteure Louise Banks, linguiste réputée. À bord du vaisseau défiant les lois de la gravité, Louise et le mathématicien Ian Donnelly tentent de jeter les bases d’un dialogue avec les extraterrestres. Ceux-ci ont l’apparence de gigantesques pieuvres, qui s’expriment en vaporisant une encre volatile qui, en suspension dans l’air, forme des symboles complexes.

Au fil des rencontres, une certaine compréhension mutuelle commence à poindre, jusqu’à ce qu’un mot mal choisi fasse grimper la tension entre les deux camps. Ces visiteurs sont-ils amicaux ou hostiles? Autour du monde, les avis sont partagés et la Chine, que le mystère rend nerveuse, leur lance un ultimatum.

Au nombre des points forts de ce film tournée au Québec, signalons la composition brillante d’Amy Adams, dans le rôle d’une femme intelligente, droite et sensible et dont la parole (oui, la parole) fait autorité. Également, remarquons la trame musicale de Johann Johannsson, sorte de bruitage polyphonique qui complémente avec brio le minimalisme très sophistiqué de la mise en scène et des décors.

pays

PAYS

Second long métrage de Chloé Robichaud (SARAH PRÉFÈRE LA COURSE), le film se déploie comme une fresque politique et humaine sur l’identité et la place de la femme dans un milieu traditionnellement dominé par des hommes.

Le Besco, petit pays insulaire francophone, célèbre sa fête nationale. Sa présidente, Danielle Richard, accueille au même moment une délégation du gouvernement du Canada venue négocier une entente sur l’exploitation minière dans son territoire. Députée fraîchement élue, Félixe accompagne les négociateurs canadiens. Une médiatrice de niveau international, Emily Price, est mandatée pour tenter de régler les différends entre les deux nations. Vie privée, vie publique, la réalisatrice ne cesse les allers-retours dans le quotidien des trois femmes directement impliquées.

Bien que l’univers spatio-temporel soit purement fictif, l’auteure appuie sur divers enjeux connus de la société québécoise, à commencer par les rêves l’indépendance et d’autonomie économique. Sont aussi présentes des préoccupations individuelles (la difficulté d’être femme, l’idéalisme de la jeunesse, la domination masculine) et d’autres embrassant toute la collectivité (le développement durable).

Le film de la jeune réalisatrice rappelle GUIBORD S’EN VA EN GUERRE de Philippe Falardeau, à la différence que son scénario s’articule autour d’une trinité forte – Macha Grenon, Emily VanCamp, Nathalie Doummar -, toutes trois excellentes dans leur façon d’exprimer le doute individuel et collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cinéma d'aujourd'hui

Les autres chroniques du mois