Le rosaire dans la ville,

Responsable de la chronique : Marcel Dumont, o.p.
Le rosaire dans la ville

Mystère Joyeux – Le Recouvrement de Jésus au Temple

Imprimer Par Marcel Dumont, o.p.

Recouvrement-de-Jésus-au-temple

« C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le temple […] En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant! » Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père? Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait (Lc 2, 46-49). Être chez ton Père! Voilà le cœur du mystère; voilà ta raison d’être en ce monde; voilà ta raison d’être au sein de la Sainte famille; voilà le pourquoi de ta présence dans le temple! Jésus, il nous faut te chercher sans jamais se lasser. Et, bien sûr, comme Marie et Joseph, il ne faut pas nous surprendre d’avoir à vivre au cœur de notre vie spirituelle des moments d’inquiétude et même d’angoisse dans la quête de ta présence.

Pourquoi te chercher? Pourquoi devrions-nous te chercher? Pourquoi est-ce la loi de l’amour et de l’amour véritable que de te chercher constamment? Ne devrais-tu pas être toujours à nos côtés, et ce, sans que nous ayons à te perdre d’aucune façon? N’es-tu pas venu en ce monde pour nous offrir ta présence? Il y a là Seigneur Jésus une quête de l’Amour qui nous manque, comme un Recouvrement qui nous dépasse : nous devons chercher, te chercher … et te trouver, afin que tu nous conduises là d’où tu es venu; là où nous vivons d’ailleurs depuis toute éternité : être au Cœur du Père avec toi!

La loi de l’Amour  qui t’habite, c’est celle de ton Père. Voilà ta mission et le seul et unique désir que tu portes en ce monde, être chez ton Père, être en sa présence. Le péché nous a fait perdre le sens du Père, notre Père à nous aussi et tu le sais profondément, c’est pourquoi tu nous appelles au Temple avec toi. En fait, le recouvrement de ta présence au Temple, c’est bien d’avantage le recouvrement de la présence du Père. Voilà l’obsession de ton cœur de Fils envoyé en ce monde, nous conduire jusqu’au Père de tout amour. Comment ne pas suivre ce signe que tu nous fais, cet appel du Ciel! Et pourtant, la Parole nous dit qu’ils ne comprirent pas.

Seigneur Jésus! Nous demeurons bien souvent égarés, et nos cœurs demeurent ceux d’enfants angoissés, car nous ne cherchons pas comme il faut. Nous ne savons pas te suivre jusqu’au Temple afin d’y retrouver, d’y recouvrer le Père. Notre quête d’intimité avec toi se limite trop souvent à de petites intimités marquées d’un égoïsme qui ne veut pas se livrer à une véritable requête, à une droite recherche des hauteurs de la foi : l’altitude du Père des lumières nous fait peur, et pourtant! Que ce mystère du Recouvrement de ta présence au Temple sache nous enseigner, à l’image des docteurs de la loi et de l’inquiétude toute révérencielle de Marie et de Jésus la sagesse de ton intime filiation divine : « Ne savez-vous pas que je dois être chez mon Père! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le rosaire dans la ville

Les autres chroniques du mois