Parole et vie,

Responsable de la chronique : Jacques Marcotte, o.p.
Parole et vie

Homélie pour le 4e dimanche de Pâques (C)

Imprimer Par Jacques Marcotte, o.p.

Jésus le Bon Pasteur

Bon Pasteur pour toujours

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 10,27-30.
En ce temps-là, Jésus déclara : « Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me suivent.
Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera de ma main.
Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut les arracher de la main du Père.
Le Père et moi, nous sommes UN. »

COMMENTAIRE

Nous retrouvons aujourd’hui la belle figure du berger, le bon pasteur. Elle nous revient comme chaque année le 4e dimanche de Pâques. Cette image nous dit que Dieu dans le Fils bien-aimé prend soin de son peuple. Jésus est le Bon Pasteur qui nous connaît; il tient sa force du Père; nous pouvons l’écouter et le suivre en toute confiance.

Nous avons vécu ces derniers temps avec la population de Bruxelles, en Belgique, des heures sombres, d’angoisse, de peur et d’inquiétude. Nous avons encore une fois pris conscience que notre monde est dangereux. Tout peut arriver. Et nous savons qu’encore aujourd’hui dans bien des pays ravagés par les conflits et la guerre, un grand nombre de gens vivent des situations extrêmes de détresse et d’insécurité. Nous-mêmes vivons des crises et des tourmentes contre lesquelles nous n’avons pas d’autre assurance finalement que celle de notre foi, notre seul vrai recours étant Dieu lui-même.

Or la parole de Dieu nous donne en ce dimanche des repères pour tenir dans les épreuves et les pires circonstances. Elle nous indique les réflexes à développer; elle nous enseigne les attitudes à prendre et à toujours garder dans les pires dangers. Chacune des lectures nous ouvre les yeux et nous donne des raisons d’espérer.

D’abord au livre des Actes des apôtres. On y raconte les épreuves supportées par la communauté d’Antioche. Suite à la popularité de la prédication de Paul certains s’irritaient de voir tant de monde adhérer à la foi et se mirent à persécuter les chrétiens. Or, c’est dans cette situation pénible que Paul et Barnabé comprennent qu’il leur faut aller vers les païens. À travers l’épreuve ils font un passage important. Les valeurs de l’Évangile, il leur faut les porter non seulement chez les juifs de Palestine mais aussi chez tous les peuples du bassin de la Méditerranée. Nous assistons ainsi à l’élargissement considérable, voire universel, de la mission d’évangélisation. Ainsi certaines épreuves dans notre vie ont été pour nous l’occasion d’un dépassement salutaire,; nous avons pu vivre de nouveaux engagements et mieux voir le sens de notre vie. Il a fallu l’épreuve et même parfois le deuil pour y arriver.

En deuxième lecture, le visionnaire de l’Apocalypse nous invite à considérer l’avenir extraordinaire qui nous est promis. Il voit déjà la victoire finale. L’Agneau qui nous a sauvés est au cœur de ce triomphe et de cette immense louange. Il nous faut anticiper dans l’espérance ce monde nouveau du Royaume. Il ne faut jamais perdre de vue le terme de notre foi, qui est d’être avec Dieu pour toujours. Rappelons-nous que le meilleur reste à venir. Que nous sommes faits pour un bonheur immense. Nous ne sommes pas nés pour un  « petit pain ». Déjà dans l’espérance nous préparons nos cœurs pour cette saisie du Royaume qui demande à s’accentuer en nous. Il nous tarde d’y entrer.

Enfin il nous faut être toujours conscient que notre guide, notre vrai et bon pasteur, jamais ne nous lâchera. Gardons confiance et assurance. Pour tenir debout, pour grandir dans la foi, sachons attendre avec patience l’accomplissement des promesses. Comprenons aussi que nous sommes partie prenante de cet achèvement par les œuvres de justice et de charité que nous réalisons. Sachons que nous avons part dès maintenant à l’avènement du Seigneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Parole et vie

Les autres chroniques du mois