Nous deux,

Responsable de la chronique : Caroline Pinet
Nous deux

Chasse au trésor

Imprimer Par Caroline Pinet

enfants4

Ma plus jeune m’a dit l’autre jour : « J’ai un don inouï pour les chasses aux trésors ! » Nous cherchons avec tant d’ardeur à cet âge ! Mais qu’en est-il de ce don avec le temps qui passe ? Cherchons-nous encore à trouver le trésor ? Et quel est-il ce trésor pour nous ? La quête d’argent ? de carrière ? de pouvoir ? d’ascension sociale ?

Cherchons-nous le trésor essentiel ?

La seule chose qui nous soit essentielle dans la vie est l’amour. C’est si vrai, qu’un jour, alors qu’on ignorait l’importance de l’amour et les contacts dans la survie des petits enfants, le roi Frédéric II fit une expérience auprès de nourrissons. Il voulait savoir quelle langue parleraient les enfants si personne ne leur parlait. On s’occuperait de leur survie sans jamais leur parler, ni les bercer. Tous ces bébés sont morts faute de soins car l’amour est essentiel à la vie.

Dieu n’est pas autre chose que l’Amour. On ne le voit pas. Devant les malheurs qui frappent le monde, nous avons l’impression qu’Il n’est pas là. Il semble se cacher. Mais, peut-être est-ce nous qui ne savons pas le chercher là où il se trouve…

Je me souviens d’un conte juif : « Yéhiel, petit-fils du célèbre hassid * Baroukh, joue à cache-cache avec des amis. Il a trouvé une superbe cachette et attend qu’on vienne le débusquer. Il attend, attend, attend…Et, à bout de patience, il sort de sa cachette. A son grand désarroi, il s’aperçoit que non seulement ses amis ne le cherchent plus, mais qu’en plus ils l’ont complètement oublié et sont passés à un autre jeu ! Alors l’enfant pleure et va raconter son histoire à son grand-père, rabbi Baroukh. A sa grande stupéfaction, il s’aperçoit que, tout en l’écoutant, son grand-père se met lui aussi à pleurer.

L’enfant lui demande : “ Grand-père, pourquoi pleures-tu ? ” Et rabbi Baroukh répond : “ Mon petit, je pleure. Car je trouve que ton histoire est terrible. Et tu vois, j’ai l’impression que pour Dieu, c’est pareil…Il a trouvé une superbe cachette, mais personne ne veut jouer avec lui. ” »

L’amour est le plus grand trésor, mais il ne se voit pas. Il faut en quelque sorte le rechercher dans nos vies. Dieu ne se voit pas. Il nous faut savoir le reconnaître en nous et autour de nous.

La vie de couple est un visage de ce Dieu caché. Quand un couple s’aime, son amour rejaillit sur ceux qui l’entourent. L’amour n’est jamais acquis. Il est toujours à chercher car il est discret. Pourtant quiconque le trouve rayonne pour les autres.

Développons ce don inouï qui est en chacun de nous : celui de chercher le trésor de nos vies qu’est l’amour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous deux

Les autres chroniques du mois