Billet hebdomadaire,

Responsable de la chronique : Denis Gagnon, o.p.
Billet hebdomadaire

Mission

Imprimer Par Denis Gagnon, o.p.

12 mai 2013

dgagnonMission difficile que reçoivent les apôtres le jour de l’Ascension : participer à la construction d’une nouvelle création. On ne transforme pas l’univers comme on change de chemise. L’Église porte la hantise de cette tâche depuis plus de deux mille ans. C’est l’idéal qui la pousse en avant. C’est la blessure qui la fait souffrir. Elle ne se reposera que le jour où elle aura réalisé «l’Homme parfait, à la stature du Christ» (Éphésiens 4, 13), à la taille même du monde entier. C’est l’ultime frontière de son mandat.

Notre monde connait des mutations sans précédent. La métamorphose se développe avec une rapidité inouïe. Mais le corps se construit-il vraiment? Les dégénérescences jettent le doute dans l’esprit de certains. Nous nous interrogeons.

Les médias assistent à la scène. Ils participent même à la transformation. Ils nous renvoient des images de nous-mêmes qui pourraient nous faire réfléchir. Ils peuvent nous aider à assurer aux générations qui montent un avenir de qualité. Cet avenir ne doit pas se limiter à la décence. Il veut le bonheur et rien d’autre.

Dans notre foi, nous disons que cette plénitude est impossible sans Jésus Christ. Le Seigneur doit devenir le cœur qui bat et vivifie toute l’humanité. Les jeunes qui nous suivent, comme nous-mêmes d’ailleurs, ne deviendront profondément humains que s’ils grandissent jusqu’à Jésus Christ, le seul chemin, la seule vérité, la seule vie qui peut combler la personne (Cf. Jean 14, 6).

Il faut donc transmettre la Parole et faire vite. L’Évangile ne souffre pas de délai. Le bonheur des personnes non plus. Les silences qui se substituent à l’annonce de la bonne nouvelle pèsent lourdement et constituent toujours, consciemment ou non, une démission ou une trahison.

Le mystère de l’Ascension nous interroge : disciple de Jésus Christ, qu’as-tu fait de ta mission? Tu ne peux pas garder pour toi l’espérance qui dynamise ton existence. Les générations qui montent ont le droit d’entendre le chant de ta foi. Pour bâtir son avenir, le monde a besoin de la Parole que tu portes et des initiatives que suscite en toi l’Esprit de Dieu.

One thought on “Mission

  1. Liette Lessard

    Je viens de prendre le temps de réfléchir le contenu de cette réflexion. C’est vrai que les générations ont le droit d’entendre le chant de la foi.
    je suis très proche de ce contenu Merci

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Billet hebdomadaire

Les autres chroniques du mois