Livre du mois,

Responsable de la chronique : Jacques Sylvestre, o.p.
Livre du mois

L’ÉVÉNEMENT VATICAN II de John W. O’Malley

Imprimer Par Gilles Routhier

vatican2Historien du christianisme, John O’Malley a consacré l’essentiel de ses recherches à la Renaissance et, dans une moindre mesure, à la Réforme protestante et tridentine. Il n’était donc pas d’emblée «prédestiné» à nous offrir une histoire de Vatican II. Toutefois, cet historien a été fasciné, en lisant les textes de Vatican II, de constater que leur style s’apparente à celui que l’on trouve à la Renaissance, elle aussi animée par un mouvement de retour aux sources.

C’est donc à travers une approche du style propre au concile Vatican II qu’il entre dans cette histoire, un style qui rompt avec un style plus polémique qui caractérisa pendant des siècles le discours de l’Église catholique, opposée au monde moderne, aux protestants et aux croyants des autres religions.

Pour bien montrer la nouveauté de Vatican II, O’Malley situe le concile sur l’horizon du long 19e siècle (chapitre II, p. 79-134), siècle de combat entre l’Église catholique et le monde moderne. Sur cet horizon, le concile se détache et fait apparaître toute sa nouveauté. Quelque chose de neuf apparaît à l’horizon, le concile mettant un terme à cette posture belliqueuse de l’Église catholique. Avec Vatican II, c’est là la thèse de John O’Malley, quelque chose de neuf se produit et, en ce sens, Vatican II peut être considéré comme un événement au sens fort du terme, soit quelque chose qui change le cours de l’histoire et qui constitue un marqueur dans le devenir du catholicisme. Après avoir ainsi mis Vatican II en perspective, O’Malley déroule, suivant une trame chronologique, l’histoire du concile: son ouverture et ses quatre sessions.

En écrivant ce livre, l’objectif de O’Malley était d’offrir au grand public un «livre de base», «bref et lisible» qui lui permette de connaître le concile Vatican II. Cet objectif est atteint; cet ouvrage simple, bien écrit, se lit presque comme un roman. À 50 ans de l’ouverture du concile, si l’on veut lire un livre sur le sujet, celui de John O’Malley se recommande entre tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre du mois

Les autres chroniques du mois