Patristique,

Responsable de la chronique :
Patristique

Voir Dieu

Imprimer Par Théophile d’Antioche

Originaire d’une famille grecque des rives de l’Euphrate, il reçut une excellente éducation classique. Il se convertit à la lecture des Saintes Ecritures. Elu évêque d’Antioche, il gouverna cette métropole de l’Orient en défenseur de la Foi.

 » Si tu me dis : Montre-moi ton Dieu ! Je pourrais te répondre : Montre-moi l’homme que tu es, et moi, je te montrerai mon Dieu. Montre donc comment les yeux de ton âme regardent, et comment les oreilles de ton cœur écoutent.

Ceux qui voient avec les yeux du corps observent ce qui se passe dans la vie et sur la terre ; ils discernent la différence entre la lumière et l’obscurité, le blanc et le noir, le laid et le beau ; entre ce qui est harmonieux, bien proportionné, et ce qui manque de rythme et de proportion ; entre ce qui est démesuré et ce qui est tronqué… On pourrait, de la même façon, dire des oreilles du cœur et des yeux de l’âme qu’il leur est possible de saisir Dieu.

Dieu, en effet, est perçu par ceux qui peuvent le voir, après que les yeux de leur âme se sont ouverts. Tous ont des yeux, mais certains ne les ont que voilés, et ne voient pas la lumière du soleil. Si les aveugles ne voient pas, ce n’est pas parce que la lumière du soleil de brille pas. C’est à eux-mêmes et à leurs yeux que les aveugles doivent s’en prendre. De même toi : les yeux de ton âme sont voilés par tes fautes et tes actions mauvaises. L’homme doit avoir une âme pure comme un miroir brillant. S’il y a de la rouille sur le miroir, l’homme ne peut plus y voir son visage. Ainsi, lorsqu’il y a une faute dans l’homme, cet homme ne peut plus voir Dieu.

Mais si tu le veux, tu peux guérir. Confie-toi au médecin, et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. Qui est ce médecin ? C’est Dieu qui guérit et vivifie par le Verbe et la Sagesse… Si tu comprends cela, et si ta vie est pure, pieuse et juste, tu peux voir Dieu…Quand tu auras dépouillé la condition mortelle et revêtu l’immortalité, alors tu verras Dieu selon ton mérite.

C’est ce Dieu qui ressuscitera immortelle ta chair en même temps que ton âme. Et alors, devenu immortel, tu verras le Dieu immortel, à condition d’avoir cru en lui maintenant. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Patristique

Les autres chroniques du mois