Trésors des religions,

Responsable de la chronique : Bruno Demers, o.p.
Trésors des religions

Ma yedidout – Que ton repos est convivial

Imprimer Par Prière juive

Mena’hem B. Yaacov de Worms (1120-1203), poète réputé, écrit sur les plaisirs liés au Shabbat, la bonne chair, les habits de fête ainsi que sur la convivialité qui caractérise les repas shabbatiques. Cette félicité, autant physique que spirituelle, préserve les fidèles des souffrances liées aux convulsions de l’histoire prémessianique, assure-t-il. Elle délivre les humains de ce que les Sages de la tradition juive nomment les douleurs de l’enfantement du Messie (‘Hevlé Mashia’h). La majorité des zemirot relient l’observance du shabbat à l’avènement de la rédemption.

__________________________________________

Que ton repos est convivial, Reinde Shabbat!

Hâtons-nous à ta rencontre,

viens, ô noble fiancée!

Parés de nos plus beaux atours, 

nous allumons les bougies

et nous prononçons la bénédiction.

Le travail est terminé, cessez tout ouvrage!

Refrain :

Afin de vous régaler de cygnes, de cailles et de poissons…

Dès la veille on prépare toutes sortes de mets,

durant tout le jour on apprête le coq farci,

ainsi que de nombreux autres plats.

Puis durant les trois repas du Shabbat

nous boirons des vins parfumés

et nous mangerons maintes douceurs.

Ainsi nous jouirons de l’héritage de Jacob sans restrictions.

Que riches et pauvres le respectent afin de mériter la délivrance!

Si vous observez le Shabbat, vous serez mon peuple.

Le travail durera six jours et, le septième jour, nous serons dans la joie.

Il est interdit de vaquer à ses affaires et de faire des comptes.

Seules les pensées sont autorisées et les rencontres, telles en vue du mariage.

On prodiguera un enseignement aux enfants afin qu’ils louent le Seigneur

et méditent ces paroles de perfection partout et en tout lieu.

Marche dans le calme et pense aux plaisir du Shabbat!

Le sommeil est bénéfique et restitue la sérénité.

Ainsi mon âme aspire à toi et apprécie le repos.

Elle est couronnée de roses, garçons et filles y trouvent l’apaisement.

Ce Shabbat de plénitude est un avant-goût du monde futur.

Tous ceux qui s’en délectent en auront grande joie

et seront exemptés des souffrances qui précèdent la venue du Mashia’h.

Fais germer notre délivrance et disparaître nos angoisses!  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trésors des religions

Les autres chroniques du mois