Trésors des religions,

Responsable de la chronique : Bruno Demers, o.p.
Trésors des religions

Prière africaine au Dieu suprême, créateur

Imprimer Par Prière africaine

Cette prière s’adresse, chez les Bédouins rouala, à Nhialic, l’être suprême; le nom signifie «Celui qui est en haut», du locatif nhial «en haut».

Ô Père, créateur, Dieu-Père, aide-moi!
Je t’invoque, ô mon père!
C’est à toi, père, que je m’adresse,
c’est vers toi, mon dieu, que je me tourne,
ô Père créateur, je me tourne vers toi.
Dieu père, je te prie.
C’est à toi, au temps de la nouvelle lune que j’adresserai ma supplication.
Dieu reconnaît les ancêtres qui se réconcilient avec lui.

Venez implorer Dieu pou qu’il donne vie à l’homme,
venez recevoir de Dieu la vie.
La pluie mêlée aux rayons du soleil nous donnera la vie.

Implorez la vie pour les troupeaux et pour les hommes.
Immolez le bœuf blanc afin que Dieu s’approche,
afin que le Père nous donne la vie.
Deng et Abouk invoquent la vie;
Immolez le bœuf afin que Dieu s’approche.

Allons, réunissons-nous!
Le Père créateur a de la vie à dispenser,
Le Grand Homme a la vie.

Ô Père créateur, viens, nous voici réunis.
Accorde la vie aux troupeaux et aux hommes.
Viens, ô Père!
Comment me réconcilier avec toi?
Allez invoquer le Seigneur!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trésors des religions

Les autres chroniques du mois