Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique : Suzanne Demers, o.p.
Aventure spirituelle

Bienheureux LOUIS-ZÉPHIRIN MOREAU, évêque

Imprimer Par Martyrologe

Louis-Zéphirin naquit en 1824, à Bécancour (Québec), d’une famille de cultivateurs. Il fit ses études au séminaire de Nicolet et, se préparant au sacerdoce, accepta d’enseigner la versification, pendant qu’il poursuivait ses études théologiques. De faible santé et refusé par l’évêque de Québec, il dut se présenter à Mgr Bourget, qui l’accepta pour le diocèse de Montréal (1846) et le chargea, entre autres, de s’occuper des pauvres du couvent de La Providence, qui seront les premiers à l’appeler «le bon Mgr Moreau».

Passé au diocèse nouvellement fondé de Saint-Hyacinthe, il assista les trois premiers évêques qui s’y succédèrent, toujours disponible et agréé de chacun dans la difficulté et diversité de ses tâches. Après la mort de son troisième évêque, Mgr Charles Larocque, remarquable orateur sacré, il est appelé à lui succéder en dépit de ses protestations – le Pape lui ayant commandé «d’accepter généreusement le joug du Seigneur». Deux incendies ayant ravagé sa ville épiscopale, lui, qui avait aidé à payer la dette du diocèse, reprend la besace du mendiant et recommence à solliciter des dons de partout. Finalement sa ville est relevée de ses ruines et lui se révèle alors homme d’initiative et penseur d’avant-garde.

Les industries se multiplient dans son diocèse, mais la condition des ouvriers est précaire. Il n’y a encore ni assurance-chômage ni bien-être social: il fonde alors la première caisse d’épargnes et favorise l’entraide ouvrière. Dans les campagnes, il fonde des cercles agricoles, et fait venir des communautés enseignantes. Modèle de pionnier et d’organisateur, il est béatifié le 10 mai 1987.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois