Parole et vie,

Responsable de la chronique : Jacques Marcotte, o.p.
Parole et vie

Homélie pour le matin de Pâques (B)

Imprimer Par Jacques Marcotte, o.p.

Madeleine, Pierre, Jean et les autres

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,1-9.
Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. »
Pierre partit donc avec l’autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat,
ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place.
C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

COMMENTAIRE

Elle nous est redonnée pour produire un impact réel dans nos vies fatiguées, en mal de renouvellement et de relance. Nous avons bien besoin de cette annonce pour qu’elle puisse illuminer notre existence, nous réchauffer, nous alimenter, nous qui sommes si souvent tourmentés, à bout de ressource et de force, occupés par tant et tant de soucis. Et voilà que nous sommes mis au défi de croire et d’entrer pour de bon dans le régime pascal pour y connaître une grande paix, une grande joie.

La parole entendue ce matin nous guide vers cette assimilation progressive de Pâques. Non pas comme du chocolat qui viendrait flatter notre goût en passant et nous émoustillerait seulement quelque peu, en surface, mais le mystère de Pâques, qui est une substantielle nourriture de l’âme, pour une recomposition de tout notre être appelé à vivre désormais de la vie nouvelle offerte et donnée dans le Christ Jésus, mort et ressuscité pour nous.

En première lecture, Pierre en son discours à Césarée chez le Centurion Corneille, nous rappelle l’itinéraire unique de Jésus, dont il fut lui-même le compagnon. De la résurrection du Christ, il est un témoin direct, de première ligne, avec d’autres, bien sûr, un chaînon précieux pour nous faire accéder nous aussi à l’événement décisif de la résurrection.

Et Paul, dans sa lettre aux Colossiens, évoque l’aboutissement du mystère de la résurrection du Seigneur dans nos vies à chacun, à chacune. Par le baptême, vous avez part à ce mystère de résurrection, proclame-t-il. Vous êtes ressuscités avec le Christ. Vivez en conséquence. Tendez vers le haut. Suivez déjà le Christ en ascension vers le Père.

Et l’Évangile de Jean, au matin de Pâques, nous invite à vivre un cheminement personnel vers l’accueil de ce grand mystère de la résurrection du Christ.

Avec Marie Madeleine d’abord nous constatons que le tombeau est vide et nous déplorons l’absence du Seigneur bien-aimé en sa chair, en son corps crucifié. Acceptons pour un temps de ne pas savoir où il est et de le dire et de pleurer avec elle.

Avec Pierre entrons dans le tombeau pour observer et réfléchir et peut-être ne rien comprendre, ne rien voir. Être perplexes et hésitants, au terme d’un examen peut-être trop superficiel?

Mais allons plus loin aussi, plus longuement, plus amoureusement, avec l’autre disciple; creusons en dedans de nous, relisons les Écritures, laissons-nous toucher par l’Esprit, pour voir et pour croire qu’il est vivant et qu’il n’attend que notre acquiescement intérieur de croyant, de croyante pour se révéler pleinement et nous combler de joie, de paix, d’amour, de vie nouvelle. Alléluia!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Parole et vie

Les autres chroniques du mois