Livre du mois,

Responsable de la chronique : Martin Lavoie, o.p.
Livre du mois

Marie-Thérèse Nadeau : La conscience. Une formidable boussole.

Imprimer Par Martin Lavoie, o.p.

nadeau«Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion», Déclaration universelle des droits de l’homme (1948), article 18.

Trois réalités fondamentales chez l’être humain mais aussi trois réalités très controversées. Trois valeurs correspondant en tous points aux aspirations les plus profondes de l’être humain : la liberté de pensée, la liberté de conscience, la liberté de religion.

Il ne s’agit pas dans ce bref ouvrage de présenter chacune de ces trois réalités mais de se demander comment la liberté de conscience influence notre comportement de tous les jours. Quelle compréhension en avons-nous? Se pourrait-il qu’on ait facilement la tentation de s’appuyer sur elle pour légitimer n’importe quelle conduite? Se pourrait-il que la reconnaissance de la liberté de conscience puisse servir l’alibi à ceux et celles qui cherchent à échapper aux exigences du Vrai et du Bien?

D’où l’importance de revenir à une réflexion fondamentale sur la conscience, sur ce qu’elle est et ce qu’elle n’est pas, sa nature et son origine, son rôle central et les raisons pour lesquelles il est primordial de faire appel à celle-ci dans nos vies, sans pour autant ne pas reconnaître son indéniable fragilité.

Un autre aspect doit aussi être soulevé dans notre réflexion sur la conscience : la responsabilité de l’être humain devant sa conscience. «Tout être humain se doit absolument d’obéir à sa conscience, cette dernière fût-elle parfois erronée.» Mais, il ne suffit pas d’obéir à sa conscience pour qu’il en résulte automatiquement une bonne décision. Responsable devant sa conscience, l’être humain l’est pareillement de sa conscience. Autrement dit, il a le devoir de la former, de l’éclairer, de l’éduquer.

Tels sont les principales questions traitées dans cet ouvrage dont l’objectif général pourrait se résumer ainsi : dégager quelques repères essentiels, capables de conduire les lecteurs et lectrices à une meilleure compréhension et à un usage plus judicieux de ce cadeau extraordinaire qu’est la conscience, ce témoin de la dignité et de la transcendance de la personne, de reconnaître l’immense pouvoir qu’elle représente dans une vie humaine, en bref, de faire redécouvrir la conscience morale à sa juste valeur, de lui redonner toutes ses lettres de noblesse.


Marie-Thérèse Nadeau, c.n.d., La conscience. Une formidable boussole. Mediaspaul, 2016, 141 p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre du mois

Les autres chroniques du mois