Billet hebdomadaire,

Responsable de la chronique : Denis Gagnon, o.p.
Billet hebdomadaire

Un point de vue commun

Imprimer Par Denis Gagnon, o.p.

7 février 2016

Nous parlons beaucoup dans une journée. Nous avons beaucoup de sujets de conversation. Ils n’ont pas tous la même importance. Souvent, nous prenons la parole pour remplir l’espace, parce que le silence est gênant. On parle pour parler… Mais il y a des palabres qui ne manquent pas de richesse, des minutes de vérité, des échanges en profondeur. Peut-être vous souvenez-vous de certaines bonnes jasettes en compagnie de votre conjoint ou de votre adolescent.

Certaines paroles touchent plus que d’autres. Dire : «Je t’aime» fait battre le cœur beaucoup plus que de dire : «Passe-moi le beurre!» Les rencontres d’amis peuvent nous rendre heureux.  Il n’est pas sûr que les deux ou trois mots échangés avec une caissière au centre commercial, en plein jeudi soir, aient la même résonance.

Avec Dieu aussi, nous pouvons converser et converser sur une multitude de sujets. Nous pouvons même nous surprendre à négocier avec lui. Il y a cependant des conversations avec Dieu plus riches que des négociations. En lui, nous pouvons rencontrer un ami sur qui nous pouvons compter, un frère ou un père qui ne laisse pas tomber. Nous pouvons lui faire part de nos problèmes avec la certitude qu’il est intéressé. Nous pouvons aussi prendre le temps de l’écouter. Lui aussi a quelque chose à dire. Peut-être a-t-il des questions à nous poser. Peut-être a-t-il une solution pour le problème qui nous préoccupe. Savoir l’écouter comme nous écoutons un ami. La prière est une conversation entre amis, pas une négociation de gens d’affaires.

Et quand Jésus insiste pour que nous revenions à la charge souvent, que nous ne devons pas manquer de persévérance, il n’accuse pas Dieu d’être parcimonieux avec nous. Au contraire, il nous rappelle qu’avec un ami comme Dieu, nous prenons notre temps, nous «jasons», nous acceptons de modifier nos plans, nous mettons de l’eau dans notre vin.

Les conversations avec Dieu nous transforment. L’Esprit de Dieu s’infiltre jusqu’au fond de nous-mêmes. Ensemble, Dieu et nous, nous finissons par adopter un point de vue commun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Billet hebdomadaire

Les autres chroniques du mois