Nous deux,

Responsable de la chronique : Caroline Pinet
Nous deux

Ce regard

Imprimer Par Caroline Pinet

DSC05122Claudine nous amuse toujours quand elle s’exprime à table avec nous. Elle possède l’art de conter… Et dans ses histoires, elle sait nous guider jusqu’au point de chute toujours très drôle ! Mais son sujet favori est de démontrer l’incapacité chronique de son mari, de ses enfants dans la maison. Bien sûr sa tournure d’esprit est drôle. Mais à la fin, son regard un peu railleur sur son entourage finit par teinter sa façon de regarder les siens. Elle cultive l’idée qu’elle est vraiment la seule compétente de la maison et qu’elle est entourée d’une équipe de « bras cassés ». Cela ne doit pas être facile au fond d’être son mari ou ses enfants : ils n’ont « jamais d’allure » !

Récemment, ce n’était plus drôle du tout. Elle n’en riait plus… Son mari l’énervait vraiment ! Il ne savait pas planter un clou : la marche d’escalier attendait depuis 2 mois d’être fixée. Quand il faisait les courses, il ne rapportait jamais les bons produits, et surtout, surtout : il ronchonnait pour tout et rien. « Il est insupportable à vivre ! » disait-elle.

Il nous a toujours paru si doux ! Nous sommes un peu surpris de ses confidences… C’est un homme discret qui complète bien la personnalité extravertie de Claudine. Mais nous remarquons aussi que son regard est presqu’éteint depuis quelque temps. En fait, Stéphane couve une déprime, il n’a pas confiance en lui, n’a pas envie de rentrer à la maison.

Le regard que nous portons sur la vie ou sur la personne qui partage notre vie influe tellement sur la façon dont se vivra le quotidien. Certaines personnes voient tout en noir, perçoivent immédiatement la tache sur le tapis, et perdent de vue l’ensemble. Vivre à côté d’une personne qui voit toujours les défauts de l’autre est difficile. Difficile car, malgré les efforts pour s’améliorer, pour lui faire plaisir, l’autre continue de voir ce qui cloche ! A la fin, l’envie de s’améliorer disparait…

Stéphane est-il à l’image de ce qu’en dépeint Claudine ? Peut-être qu’à force, il le devient !

Nous pouvons tous, homme ou femme, être par moment des « Claudine » envers  la personne aimée. Le secret de la joie intérieure se cultive dans le regard. Si nous plaçons notre vie sous le regard de Dieu, même à travers les difficultés, nous saurons toujours exalter le beau. C’est un exercice de volonté à l’intérieur de soi. Au départ, il faut parfois  se « forcer » à voir le beau autour de soi, et particulièrement chez notre époux(se). Mais les fruits ne tardent pas à se manifester ! Cet exercice peut se vivre en prière en cherchant à être reconnaissant(e) pour notre vie. Auprès des autres, on s’efforce de toujours dire du bien de notre époux(se), et nos enfants. Dire du bien comme dans l’étymologie de « bénir »…

Il existe des gens qui se présentent à nous en prétendant que tout est beau dans leur vie. Nous nous rendons vite compte de ce « moussage » personnel où la personne tente de briller. Parler en bien, ne veut pas dire « mentir », cela implique seulement d’exercer son regard au beau et au bien sans nier la réalité ! Il ne s’agit pas de présenter une vie parfaite. On peut partager ses soucis sans que l’entourage en fasse les frais… Et, s’exercer à dépasser l’apitoiement. C’est parfois assez difficile durant certaines phases de la vie !

Il m’arrive de temps à autre de glaner des idées sur des sujets précis dans un blogue ou un autre. Un de ces blogues est écrit par une femme particulièrement lumineuse. Cette femme cultive vraiment un regard empreint de gratitude et dépeint en toute simplicité ses joies et ses peines et les petits riens de la vie. Elle parle des siens avec tant d’amour qu’elle représente vraiment un modèle pour nous qui tentons d’aimer au mieux notre tendre moitié et nos enfants. Ses écrits sont inspirants. On sent à chaque ligne combien les siens sont aimés et chéris. Le pape François disait qu’internet était un « don de Dieu ». Je crois qu’un tel blogue en est un. Car suite à sa lecture, on a vite envie d’aimer nous aussi les nôtres ! Je vous laisse avec le lien. http://lajoiedapprendre-nabi.blogspot.fr/ Nancy sait voir le beau. Elle nous le présente avec un don particulier dans ses photos. Il ne s’agit pas d’un blog tape à l’œil, cette femme est vraiment emplie de Dieu…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous deux

Les autres chroniques du mois