Aventure spirituelle,

Responsable de la chronique : Suzanne Demers, o.p.
Aventure spirituelle

Théodore de Tarse. Prêtre et pasteur

Imprimer

L’an 690, meurt Théodore, archevêque de Canterbury. Théodore était né à Tarse et était devenu moine en terre grec. Arrivé à Rome à l’âge de soixante-six ans, peut-être pour un motif d’étude, il y fut ordonné diacre en peu de temps, puis évêque par le pape Vitalien qui lui confia Ie siège  vacant de Canterbury.

Malgré son âge avancé mais grâce à une excellente santé,  Théodore se donna corps et âme au ministère épiscopal, entreprenant tout d’abord de voyager par toute l’Angleterre, pour connaître par lui-même la terre et la population dont il avait été élu pasteur.

Il réorganisa en profondeur la vie de l’Église anglaise : il fut à l’origine du premier concile de I’histoire britannique à Hertford en 673; il répara les multiples divisions qui s’étaient créées entre les chrétiens d’origine celte et ceux d’origine anglo-saxonne puis, à Canterbury, il ouvrit une école d’études supérieures où l’on enseignait  les disciplines classiques de l’Antiquité. De son école sortirent les principaux évêques et réformateurs du christianisme de  l’Occident précarolingien

Théodore s’éteignit à Canterbury à près de quatre-vingt-dix ans : il avait posé les fondements de la nouvelle Église anglo-saxonne.

_________________________________________

Théodore arriva dans son Église deux ans après sa consécration. Il y passa vingt et un ans, trois mois et vingt-six jours. Aussitôt, il entreprit la visite de toute l’île, en tous lieux où se trouvaient des Angles, et tous l’accueillaient et l’écoutaient très volontiers. Puisqu’il connaissait à fond les lettres sacrées aussi bien que profanes, il répandait chaque jour des fleuves de la doctrine du salut pour irriguer leurs cœurs. Tous en effet aspiraient aux joies du royaume des cieux, dont ils avaient entendu parler depuis peu : quiconque désirait être instruit dans la sainte écriture avait à sa disposition des maîtres prêts à l’interpréter.

Bède le Vénérable.
Histoire ecclésiastique des Angles
__________________________

Source : Témoins de Dieu, Martyrologe universel,  Bayard  pp.  548-549

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aventure spirituelle

Les autres chroniques du mois