Dieu en famille,

Responsable de la chronique : Raphaël Pinet
Dieu en famille

Trente et … troisième jour après

Imprimer Par Raphaël Pinet

En attendant le cinquantième jour après Pâques, la Pentecôte, il n’est pas inutile d’interroger ce que devient notre espérance un mois après la Résurrection du Christ. Emportés par le flot du chocolat sous toutes les formes, cloches, lapins et j’en passe, pouvons-nous nous rappeler autre chose que la crise de foi(e) qui nous a guettés au lendemain de la découverte du tombeau vide ?

arbre

Le risque n’est-il pas en famille de vivre le calendrier liturgique et de trop vite tourner la page en attendant la prochaine ? Quelle espérance cultivons-nous au sein de la famille quand nous retombons dans le ronronnement du quotidien et dans le retour de la grisaille des jours ordinaires, fussent-ils printaniers ?

Regardons vers l’avant, c’est toujours la bonne direction du Royaume des cieux ! Et laissons-nous interroger sur la permanence du message du Ressuscité après si peu de temps. Osons nous interpeller en famille les uns les autres pour nous demander mutuellement ce que nous avons fait de Pâques et comment, par quel geste nous pouvons le réactualiser : la prière tous ensemble, un retour vers l’oraison, une attention plus appuyé vers le service aux autres… A nous de nous réinventer dans la lumière de Pâques et nous pourrons nous exclamer à la prochaine lecture de l’Evangile comme les disciples d’Emmaüs : « Notre cœur n’était-il pas tout brûlant lorsque nous écoutions ses paroles ?! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dieu en famille

Les autres chroniques du mois