École de la prière,

Responsable de la chronique : Christine Husson, l.o.p.
École de la prière

Avec Toi, j’attends l’Emmanuel

Imprimer Par Georges Madore

MARIE, je te dis merci
D’avoir su attendre pour nous l’Emmanuel,
D’avoir tissé dans tes heures
des langes de tendresse,
Pour accueillir Dieu qui vient.
Merci de me dire que j’ai le droit d’attendre,
car il viendra mon Seigneur,
il viendra naître dans ma vie.

121_20arcabas_20annunciatio-87720

Arcabas. Visitation de la Vierge Marie à Élisabeth

Aide-moi à comprendre, Marie, que si, parfois, je dois attendre Dieu, c’est que je ne suis pas prêt à le recevoir,car c’est Dieu dans le fond qui nous attend toujours.

Il attend que nous soyons prêts à dire oui, totalement, pour l’accueillir totalement. Si, toi, Marie, la sans-péché, tu as dû être préparée par l’Esprit pour accueillir Dieu, combien plus peut-il en être de moi.

Ô Marie, j’aime te contempler enceinte. Tu es alors pour moi l’icône de l’humanité que je voudrais être. Tu es toute pleine de Dieu, dans ton coeur et dans ton corps.
Dieu passe en toi comme ton sang passe dans l’Enfant. J’aime te regarder, femme de l’attente, femme habitée par le Dieu discret, le Dieu qui s’enveloppe d’humanité, qui devient humanité. Cette humanité qui le révélera aux uns et le cachera aux autres.

Ô Marie, je veux m’unir à toi pour prier le Dieu humain que tu portes en ton sein maintenant, que tu portes en ton coeur toujours.

Prie avec moi, Marie, que mon humanité ressemble à la tienne: qu’elle soit toute pleine de Dieu. Amen

École de la prière

Les autres chroniques du mois