Billet hebdomadaire,

Responsable de la chronique :
Billet hebdomadaire

La vraie richesse

Imprimer Par Denis Gagnon

Depuis quelques semaines, les dictateurs défilent sur nos écrans de télévision ou d’ordinateur. Fait remarquable: chacun possède une fortune colossale, souvent amassée sur le dos de leur peuple qu’ils ont réduit à la misère. Ces riches font partie d’un petit groupe de milliardaires qui possèdent à eux seuls les trois quarts de la richesse de la planète.

Nous vivons dans un univers où l’argent joue un rôle très important. Avec lui, nous réalisons des milliers d’échanges. Nous en avons besoin pour vivre convenablement. Nous faisons appel à lui pour nous procurer les biens essentiels. Grâce à lui, nous pouvons même satisfaire nos élans de générosité.

Mais Jésus dit: « Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent.» (Matthieu 6, 24) Jésus ne condamne pas l’argent en soi. L’argent peut même être utilisé pour de grandes causes. Il peut même servir l’Évangile. Mais faites attention. L’argent ne doit pas devenir un absolu. N’en devenez pas esclaves.

La consigne de Jésus est un appel à la liberté. Demeurons libres devant l’argent. Celui-ci ne doit pas devenir notre maître. Une monnaie d’échange, un moyen de subvenir à nos besoins, tout au plus. Que l’argent ne prenne pas toute la place dans notre vie. Qu’il ne devienne pas notre principale préoccupation.

Jésus va plus loin: « Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie au sujet de la nourriture et pour votre corps au sujet du vêtement.» (6, 25) Nous avons besoin de manger, c’est évident. Nous avons besoin de nous vêtir, que nous vivions dans les pays nordiques ou dans des régions tropicales. Jésus ne nous propose pas d’adopter l’insouciance des oiseaux ou des fleurs. Il ne nous invite pas à nous laisser vivre au crochet des autres. Derrière ces images, Jésus nous pose une question fondamentale dans notre quête de sens, dans notre recherche de bonheur. Il nous demande: où mets-tu tes priorités? qu’est-ce que tu places en premier dans ta vie? que mets-tu en haut de ta liste de valeurs? La vie est grande, infiniment plus précieuse que la nourriture. Le corps vaut plus que le vêtement qui l’habille.

Et Jésus d’ajouter: « Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas davantage pour vous, hommes de peu de foi?» (6, 30) Hommes de peu de foi, hommes de peu de confiance. Hommes qui pensez trouver votre sécurité dans les biens matériels. Hommes qui risquez d’oublier que Dieu ne vous a pas créés pour vous abandonner par la suite. Dieu ne gaspille pas la vie. Au contraire, il s’en occupe et s’en préoccupe. Il est attaché à ses créatures autant qu’une mère est attachée à son enfant.

Gardez-vous libres devant l’argent. Placez vos priorités à la bonne place. Et faites confiance.

Vous ne deviendrez pas pour autant des fainéants, des paresseux. Bien au contraire. Vous chercherez le royaume de Dieu et sa justice. Votre liberté, vous la mettrez au service des autres. Vous placerez les autres et Dieu en haut de votre liste de priorités. Par vos mains, grâce à votre imagination, Dieu fera des miracles. Il profitera de vos initiatives pour venir au secours des démunis, des sans argent.

Que l’argent serve à créer des liens entre nous et non à édifier des murs qui nous isolent les uns des autres. Qu’il nous rapproche. Qu’il éveille en nous le souci d’un bonheur qui est fait de liberté et de bienveillance à l’égard de nos semblables. Que l’amour devienne notre principale richesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Billet hebdomadaire

Les autres chroniques du mois