Éditorial,

Responsable de la chronique :
Éditorial

Vivre dans le secret

Imprimer Par Jacques Marcotte

« Ton Père voit dans le secret. Ton Père est présent dans le secret… il te la revaudra ton aumône, ta prière, ta privation. » (Matthieu 6, 1-18)

L’appel de la liturgie chrétienne au moment d’entrer en carême va toujours dans le sens de la discrétion, du secret, de l’intimité. Nous sommes conviés, chacun, chacune au cœur de nous-mêmes, pour une rencontre unique et merveilleuse avec le Père. Jésus insiste pour nous redire que le Père est présent à chacun, chacune dans le secret. Et nous savons que Jésus, lui, parle en connaissance de cause.

Cette invitation à une plus intense intériorité devrait nous suffire pour lancer notre carême, pour lui donner son allure. Prendre le temps d’une attention à soi, non pas égoïste, bornée et plate, mais d’une attention à Dieu au cœur de soi. Dieu plus grand que moi, Dieu en qui je me retrouve et que je découvre en moi. Et qui me pousse finalement à sortir de moi.

Il est important ce temps passé à revenir chacun vers Dieu, alors que si souvent nous sommes dispersés, oublieux, ailleurs. Un temps pour revenir et pour repartir. Ce temps, ce sera l’aujourd’hui et le maintenant – dont parle S. Paul -, le temps d’un apprentissage et d’un long accompagnement dans le silence, la paix, la divine présence.

Tout ce temps pour entrer dans le secret du Père. Dans la grâce du Fils. Dans la communion de l’Esprit. Car il est là notre grand secret : celui de Dieu lui-même qui se révèle et nous introduit en sa vie intime. Vie de Dieu. Vie d’Amour. Donnée en partage. Qui nous initie sans cesse au don, au pardon, à l’amour les uns des autres, au service fraternel.

Dépouillons-nous donc! Délestons-nous de nos encombrements. Entrons dans la joie de Dieu, dans son secret qui est son Fils. Que l’Esprit nous donne alors d’accomplir le mystère du Fils au milieu de nous, le mystère de Pâques.

Jacques Marcotte, o.p.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Éditorial

Les autres chroniques du mois