Livre du mois,

Responsable de la chronique : Jacques Sylvestre, o.p.
Livre du mois

François You. Les Béatitudes, un itinéraire de vie spirituelle

Imprimer Par Martin Lavoie

You-Francois-Les-Beatitudes-Un-Itineraire-De-Vie-Spitiruelle-Livre-897169744_MLEn présentant les Béatitudes de l’évangile de saint Matthieu, les unes après les autres, François You, abbé de l’abbaye Notre Dame de Maylis (France), nous offre ici une méditation riche de sa vie de prière, un itinéraire spirituel. Son ouvrage se divise en deux parties, «deux gerbes de béatitudes».

La première gerbe correspond aux quatre premières béatitudes. Elle évoque l’attitude de celui qui choisit de dépendre de Dieu et accepte de se laisser guider par lui. Pour cela, il apprend à se détacher de tout ce qui pourrait le détourner de Dieu et à maintenir vive la soif d’accomplir la volonté divine. Jusque dans les épreuves et les persécutions, l’œuvre de Dieu peut alors se déployer en lui. Avec ses fruits qui sont autant de caractéristiques de l’être même de Dieu, la miséricorde, le bien et la paix. Ce sont les quatre dernière béatitudes qui constituent comme une deuxième gerbe. Elle se conclut sur la mention du Royaume de Dieu. Pour celui qui veut être heureux, il ne s’agit que de cela : accueillir dans sa vie la souveraineté de Dieu.

Le Père François You nous offre ici une lecture tonique des Béatitudes, nous invitant à accueillir pleinement leur message et à en vivre. Au fil des pages, naît le désir de se laisser toujours plus habiter par ces promesses de bonheur, de les goûter et de les savourer.

«Finalement, la promesse de bonheur formulée par le Christ, dans les Béatitudes, ne vient pas couronner celui qui a déjà un comportement parfait. Elle encourage, au contraire, celui qui accepte de se laisser entraîner par l’Esprit Saint sur cette voie. C’est comme si Jésus nous affirmait : Vous qui commencez à chercher Dieu, à lui faire confiance, à vous détacher du mal etc. Réjouissez-vous et bondissez de joie (Lc 6,23) car c’est le signe que l’Esprit Saint est déjà à l’œuvre en vous. Il n’aura de cesse de vous conduire jusqu’à la plénitude du Royaume, en Dieu» (p. 100).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livre du mois

Les autres chroniques du mois