Témoins du Christ,

Responsable de la chronique :
Témoins du Christ

Baptême : La petite espérance

Imprimer Par Charles Péguy

Tout ce que l’on fait on le fait pour les enfants.
Et ce sont les enfants qui font tout faire.
Tout ce que l’on fait.
Comme si ils nous prenaient par la main.
Ainsi tout ce que l’on fait, tout ce que tout le monde
fait on le fait pour la petite espérance.

Tout ce qu‘il y a de petit
est tout ce qu’il y a de plus beau et de plus grand..
Tout ce qu’il y a de neuf
est tout ce qu’il y a de plus beau et de grand..
Et le baptême est le sacrement des petits.
Et le baptême est le sacrement le plus neuf.
Et le baptême est le sentiment qui commence.
Tout ce qui commence a une vertu
qui ne se retrouve jamais plus
Une force, une nouveauté, une fraîcheur comme l’aube .
Une jeunesse, une ardeur.
Un élan.
Une naïveté.
Une naissance qui ne se trouve jamais plus.
Le premier jour est le plus beau jour.
Le premier jour est peut-être le seul beau jour.
Et le baptême est le sacrement du premier jour .
Et le baptême est tout ce qu’il y a de beau et de grand .
S’il n’y avait pas le sacrifice.
Et la consommation du corps de Notre Seigneur.

Il y a dans ce qui commence une source,
une race qui ne revient pas.
Un départ, une enfance que l’on ne retrouve,
qui ne se retrouve jamais plus.
Or la petite espérance
Est celle qui toujours commence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Témoins du Christ

Les autres chroniques du mois