École de la prière,

Responsable de la chronique : Christine Husson, l.o.p.
École de la prière

Prières diverses

Imprimer Par Saint Thomas d'Aquin, Maximilien Kolbe

Prière de saint Thomas d’Aquin (XIIIe siècle)
Seigneur, mets de l’ordre dans ma vie

Seigneur, mets de l’ordre dans ma vie,
et ce que tu veux que je fasse,
donne moi de le connaître,
donne-moi de l’accomplir comme il faut
et comme il est utile au salut de mon âme.

Que j’aille vers toi, Seigneur, par un chemin sûr,
droit, agréable et menant au terme,
un chemin qui ne s’égare pas
entre les prospérités et les adversités,
en sorte que je te rende grâce dans les choses prospères
et que je garde la patience dans les choses adverses,
ne me laissant ni exalter par les premières,
ni abattre par les secondes.

Seigneur, que toute joie me fatigue qui est sans toi,
et que je ne désire rien en dehors de toi.
Que tout travail, Seigneur,
me soit agréable qui est pour toi
et tout repos insupportable qui est sans toi.
Donne-moi souvent de porter mon cour vers toi,
et quand je faiblis,
De peser ma faute avec douleur,
avec un ferme propos de me corriger.

Immaculée
de Maximilien Kolbe

Qui es Tu, ô Marie?
Qui es Tu, ô Immaculée?
Je ne sais pas ce que qu’est : être créature de Dieu,
Et encore moins ce qu’est : être enfant adoptif de Dieu.
Et Toi, qui es Tu, Immaculée?

Non seulement créature,
Non seulement enfant adoptif,
Mais Mère de Dieu, et en plus
Non mère adoptive, mais mère réelle.
Cela n’est ni une présomption, ni une probabilité,
Mais une sûreté absolue, le dogme de la foi.
Es-tu toujours Mère de Dieu?
Le titre de mère ne change pas.
Toujours Dieu te dira : « Ma Mère. »
Celui qui a donné le quatrième commandement
T’honorera à jamais.

Qui es-Tu : Dieu?

Le Dieu Incarné aimait s’appeler « Fils d’homme ».
Mais les hommes n’ont pas compris cela
Et aujourd’hui encore, même si peu d’âmes le comprennent
Elles sont loin de la perfection,

O Vierge Très Sainte!
Permets que je Te loue!

Permets que les autres me dépassent en Te louant et moi,
Que je les dépasse à mon tour,
Et qu’ainsi dans cette sainte compétition,
Ta gloire grandisse : toujours plus profondément,
Toujours plus rapidement, toujours plus puissamment,
Comme le veut Celui, qui T’a ainsi surélevée.
En Toi Seule Dieu a été glorifié davantage que dans tous les saints!

C’est pour Toi, que Dieu créa le monde.
C’est pour Toi, que Dieu m’a créé aussi.
Que dirais-je devant un tel bonheur?

O Vierge Très Sainte, permets que je te loue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

École de la prière

Les autres chroniques du mois