Actualités, Rome

Actualités

Les éditeurs catholiques en juin à Rome pour atteindre les périphéries de la foi

Organisées par le Dicastère pour la Communication, les Journées internationales de l’édition catholique se tiendront du 26 au 29 juin à Rome. Au programme : Echanges d’expériences, nouvelles synergies et les défis du numérique.

Les défis numériques du XXIe siècle jalonnent le parcours de développement des éditeurs, qu’ils soient catholiques ou pas. Le déferlement de la vague internet sur tous les continents, à des vitesses toujours extrêmement rapides, nécessite une attention permanente et une transformation rapide pour trouver le moyen d’apporter les réponses les mieux adaptées. Le tout, dans un contexte économique complexe et fragile, dominé par des géants du marché numérique. Jean Marie Montel, directeur général adjoint de Bayard Presse et président de la Fédération des Médias Catholiques, motive la nécessité d’échanger entre professionnels, au-delà des barrières de la langue, au-delà même des cultures : «Il y a une volonté de travailler ensemble, pour mettre en commun nous difficultés, nos envies et nos désirs. Avec l’arrivée du numérique, les frontières sont en train de s’effacer, et probablement qu’il nous faudra de plus en plus travailler ensemble.»

Des entreprises missionnaires

Les éditeurs catholiques sont des entreprises, qui au-delà du caractère classique de l’entreprenariat, ont une mission portée par l’Évangile. «Être catholique, c’est être universel», explique Jean Marie Montel. «À partir du moment où l’on prononce le mot catholique, on abolit toutes les frontières et l’on s’adresse par essence à tous les publics». Une mission qui rejoint l’appel du Pape à aller le plus loin possible, aux périphéries du monde et de la foi. La presse paroissiale en Europe notamment fait figure d’exemple. En forte croissance, elle permet d’atteindre un grand nombre de personnes autour de la paroisse, indépendamment même de la religion des lecteurs. La diffusion numérique permet à la fois de maintenir une proximité et d’atteindre l’autre bout du monde. Pour Jean Marie Montel, «l’édition catholique est sans doute le meilleur moyen» d’aller au plus près des gens.

Les enjeux du numérique sont donc immenses. Travailler ensemble, entre éditeurs, permettra de mieux comprendre comment Internet peut devenir un atout, en répondant aux attentes. En Afrique, de plus en plus de diocèses et d’Églises locales souhaitent se doter de médias. Ils ont besoin d’un accompagnement qui peut éventuellement être mis en place par des éditeurs catholiques, d’autant que le nombre de catholiques augmente dans certains pays africains. Une croissance constatée également en Asie, «et c’est peut-être sur ces continents que se situe l’avenir des éditions catholiques» observe Jean Marie Montel, qui souhaite une multiplication des synergies avec les éditeurs locaux.

Des stratégies partagées

L’échange de contenus, de livres, de projets, est l’une des clés qui permettra de résister aux géants de l’Internet. «Amazon, Google et les autres sont à la fois des entreprises avec lesquelles il nous faut travailler, et en même temps contre lesquelles il nous faut lutter», conclut Jean Marie Montel. Les éditeurs catholiques sont donc appelés à adapter leur approche, et à ne plus se considérer concurrents entre eux.

SOURCE : Vatican News