Actualités, Syrie

Actualités

Les auteurs des bombardements « devront en rendre compte devant Dieu »

Lors de l’audience générale du 28 septembre 2016, le pape François a appelé à protéger les civils d’Alep (Syrie), théâtre de violents bombardements : quelque 250 000 civils sont assiégés dans les quartiers de la ville tenus par la rébellion. Les responsables, a-t-il averti, « devront en rendre compte devant Dieu ».

Après la catéchèse place Saint-Pierre, le pape a évoqué « les nouvelles dramatiques sur le sort des populations d’Alep ». Il a assuré qu’il était uni à elles « dans la souffrance, à travers la prière et la proximité spirituelle ».

Exprimant sa « profonde douleur et vive préoccupation pour ce qui est en train de se produire dans cette ville déjà massacrée où meurent des enfants, des personnes âgées, des jeunes, des vieux, tous » , le pape François a renouvelé « à tous » l’appel à « s’engager de toutes ses forces dans la protection des civils, une obligation impérative et urgente ».

Sortant spontanément de son texte préparé à l’avance, le pape en a aussi appelé avec gravité « à la conscience des responsables des bombardements qui devront en rendre compte devant Dieu ».

L’armée syrienne et l’aviation russe poursuivent leur offensive malgré les protestations de la communauté internationale. Outre les nombreuses victimes – au moins 150 – de ces derniers jours et les structures médicales détruites, les civils assiégés sont sans eau et sans secours humanitaire. Régulièrement,depuis le début du conflit, la population civile se retrouve entre deux feux, comme prise en otage par les forces en présence, sans que l’aide humanitaire puisse lui parvenir.

SOURCE : ZENIT NEWS