Actualités, Vatican

Actualités

Le pape souhaite « ardemment » un « accompagnement » pour les divorcés remariés

À quelques jours de la dixième rencontre mondiale des familles, organisée à Rome, le pape François manifeste à nouveau sa préoccupation pour les personnes divorcées et remariées. En préambule à un document consacré à l’accompagnement du mariage par l’Église et publié – pour le moment en italien et en espagnol – mercredi 15 juin par le Vatican, il annonce des orientations « concrètes » pour la pastorale envers ceux qui ont contracté une nouvelle union civile malgré un mariage religieux.

« Je souhaite ardemment que ce premier document soit suivi le plus rapidement possible d’un autre, qui indiquera des méthodes pastorales concrètes et d’éventuels itinéraires d’accompagnement spécifiquement consacrés aux couples qui ont vécu l’échec de leur mariage et vivent une nouvelle union ou sont civilement remariés », déclare ainsi François.

Une application d’Amoris laetitia

En d’autres termes, le pape promet une méthode pratique d’application d’un des points les plus commentés de son exhortation apostolique Amoris laetitia, publiée en 2016 après les deux synodes sur la famille. S’exprimant au sujet des personnes dans cette situation, il demandait ainsi qu’elles soient « davantage intégrées dans les communautés chrétiennes ». Ce qui passe par un « accompagnement pastoral »,« l’aide de l’Église » et, précisait-il en note de pied de page, « dans certains cas, il peut s’agir aussi de l’aide des sacrements ».

Cette dernière précision avait suscité de nombreux commentaires et certains milieux avaient considéré qu’ils semblaient revenir sur la doctrine catholique de l’indissolubilité du mariage. Si le pape François n’a jamais directement répondu à ces interrogations, il a donné l’autorité de « magistère authentique » à son échange avec l’épiscopat argentin dans lequel celui-ci donnait son interprétation d’Amoris laetitia. À savoir une insistance sur l’importance du discernement et un accès de façon « discrète » aux sacrements pour des couples de divorcés remariés dans certains cas.

« L’Église veut être proche de ces couples »

Dans son texte publié mercredi 15 juin, le pape François ne dit pas clairement si cette épineuse question sera abordée dans le document qu’il appelle de ses vœux. Quoi qu’il en soit, il s’agira de garantir que ces couples « ne se sentent pas abandonnés et puissent trouver dans les communautés des lieux d’accueil accessibles et fraternels, une aide au discernement et à la participation ». « L’Église, en effet, veut être proche de ces couples et marcher avec eux », insiste-t-il.

Cette garantie du pape François se trouve en préambule d’une proposition d’« itinéraires catéchuménaux pour la vie conjugale », préparée par le dicastère pour les laïcs, la famille et la vie au terme de l’année Amoris laetitia. Pour le pape, il est en effet nécessaire de pallier l’écart qui existe entre les « plusieurs années » consacrés par l’Église aux candidats à la prêtrise et les « quelques semaines seulement » consacrées aux couples qui s’engagent dans une « mission aussi grande que celle de la famille ».