Actualités, Vatican

Actualités

Le pape François demande de « repenser » l’économie mondiale

Recevant, samedi 25 mai, les membres de la Fondation « Centesimus annus », le pape a renouvelé son appel pour une modification en profondeur du système économique.

À partir du thème de réflexion (« Repenser la solidarité pour l’emploi ») choisi par la fondation « Centesimus annus », fondée par Jean-Paul II il y a vingt ans, le pape François s’est interrogé sur le sens contemporain du mot « solidarité, parfois considéré comme un « gros mot » », a-t-il déploré.

Alors que le « chômage s’étend comme une tache d’huile dans une large partie du monde occidental, élargissant de façon préoccupante les frontières de la pauvreté », le pape a déclaré : « Quelque chose ne va pas, non seulement au sud de la planète mais dans le monde entier. » À ses yeux, c’est « tout le système qu’il faut repenser, pour le corriger de façon cohérente avec les droits de tous les hommes ».

Le fond de son analyse est sans concession : « Suivre les idoles du pouvoir, du profit, de l’argent, placés au-dessus des valeurs de la personne humaine, est devenu une norme fondamentale de fonctionnement. » « On a oublié, s’est-il inquiété, qu’au-delà des affaires, de la logique et des paramètres du marché, il y a l’être humain, et que quelque chose lui est dû, en raison de sa dignité profonde : lui offrir la possibilité de vivre dignement et de participer activement au bien commun. »

Le pape a conclu : « Nous devons retrouver la centralité de l’homme, revenir à une vision plus éthique de l’activité et des relations humaines, sans craindre de perdre quelque chose. »

F.M., à Rome

SOURCE : JOURNAL LA CROIX