Actualités, Israël

Actualités

Hommage du pape à Shimon Peres et à ses efforts « inlassables » pour la paix

Le pape François a rendu hommage aux efforts « inlassables » de l’ancien président israélien Shimon Peres, décédé le 28 septembre 2016. Le Prix Nobel de la paix, victime d’un accident vasculaire cérébral, avait 93 ans.

Dans un télégramme adressé au président de l’Etat d’Israël Reuven Rivlin, le pape a exprimé sa profonde tristesse pour cette disparition et a présenté au peuple israélien ses condoléances.

« Je garde un très bon souvenir de mes moments avec M. Peres au Vatican, écrit le pape, et je renouvelle ma grande appréciation pour les efforts inlassables du défunt président en faveur de la paix ».

Le pape François espère que la mémoire du Prix Nobel de la paix 1994 et « ses nombreuses années de service, nous inspireront tous pour travailler plus que jamais urgemment pour la paix et la réconciliation entre les peuples ».

« De cette façon, peut-on lire dans le message, son héritage sera vraiment honoré et le bien commun pour lequel il a œuvré sans compter si diligemment trouvera de nouvelles expressions, alors que l’humanité aspire à avancer sur le chemin d’une paix durable ».

Le pape conclut en assurant de ses prières pour tous ceux qui sont endeuillés, « spécialement la famille Peres », invoquant « les bénédictions divines de consolation et de force sur la nation ».

Dans la matinée, répondant à des journalistes, le directeur du Bureau de presse du Saint-Siège Greg Burke avait précisé que le pape François ne serait pas présent aux funérailles de l’ancien chef d’Etat le 30 septembre. Le pape sera alors dans le Caucase, au premier jour d’un voyage en Géorgie et Azerbaïdjan.

Le pape François et Shimon Peres se sont rencontrés à plusieurs reprises en Terre Sainte et au Vatican, et encore récemment le 20 juin dernier pour une audience privée. L’ancien chef d’Etat israélien et son hôte avaient alors réaffirmé leur volonté d’être ensemble « une voix pour la paix ».

Le pape a aussi reçu le président Peres au Vatican le 4 septembre 2014. A cette occasion, le Prix Nobel avait proposé la création d’une ONU des religions.

Trois mois plus tôt, le 8 juin, Shimon Peres, alors au terme de son mandat présidentiel, avait participé à une rencontre pour la paix dans les Jardins du Vatican, avec le pape François, le président palestinien Mahmoud Abbas et le patriarche oecuménique de Constantinople, Bartholomaios Ier.

C’est le président Peres qui avait accueilli le pape argentin lors de son voyage en Terre Sainte en mai 2014 et le pape Benoît XVI en 2009.

Lorsque l’ancien président a été hospitalisé à l’hôpital Tel-Hashomer de Ramat Gan, près de Tel-Aviv, mi-septembre, le bureau du Prix Nobel avait révélé que le pape François priait pour sa santé, le 16 septembre denier.

Shimon Peres a été président d’Israël de 2007 à 2014. Il a fondé un Centre pour la paix, le « Peres center for Peace ».

SOURCE : ZENIT NEWS