Actualités, Canada

Actualités

Des détenus témoignent de l’importance de la pastorale en milieu carcéral

Il y a deux ans, l’archevêché de Winnipeg a invité les personnes qui travaillent en pastorale en milieu carcéral à partager leurs expériences et à susciter une réflexion sur l’appel au ministère dans les prisons.

Suite à cette rencontre, un Comité catholique du ministère en milieu carcéral a été créé au Manitoba pour créer un ministère coordonné par l’archevêché de Winnipeg, l’archidiocèse de Saint-Boniface et l’Archéparchie catholique ukrainienne de Winnipeg.

Ce Comité a estimé qu’un autre rassemblement était opportun dans l’espoir de mettre en place la direction de la pastorale en milieu carcéral. Ce qui a permis aux personnes impliquées de se rencontrer à nouveau.  À cette occasion, des détenus en liberté conditionnelle ont témoigné que lors de leur incarcération, ils attendaient avec impatience la visite hebdomadaire qui leur permettait de recevoir une lumière dans l’obscurité de leur prison. La compassion qu’ils ont vécu leur a permis, pour la première fois, de mieux comprendre les mauvaises décisions prises dans leur passé.

Une fois libérés de prison, il existe un endroit nommé Quixote House qui fournit un refuge contre la surcharge émotionnelle que peuvent vivre les personnes après avoir quitté le monde de confinement de la prison.

Les participants à la soirée se sont retrouvés avec un sens renouvelé de leur ministère parce qu’ils ont constaté, suite aux témoignages, que leur approche crée une réelle différence dans la vie des autres. Le pape François a d’ailleurs indiqué que les personnes impliquées dans la pastorale des prisons « sont un signe de la proximité du Christ auprès de ces frères qui ont besoin d’espoir. »

Auvidec Média/Prairie Messenger traduit par Thérèse Miron