Actualités, Inde

Actualités

Augmentation de la violence dans certaines régions indiennes

Au cours du mois de janvier dernier, ont eu lieu 29 épisodes de violence à l’encontre de chrétiens indiens dans 13 Etats du sous-continent. Au nombre des blessés se trouvent 26 femmes et 25 enfants.

L’Etat de l’Uttar Pradesh continue à détenir le record du plus grand nombre d’épisodes de violence à l’encontre des chrétiens. Sur un total de 29 signalés en janvier sur l’ensemble du territoire indien, neuf ont été perpétrés dans l’Etat précité.

Le mode operatoire dans tous les cas en question est le même : une foule accompagnée par la police arrive sur le lieu où se tient une rencontre de prière, en commençant par crier des slogans et en malmenant les fidèles réunis, femmes et enfants compris.

Ensuite, les pasteurs sont arrêtés ou placés en détention par la police sous de fausses accusations de conversion forcée. « Certaines forces qui planifient actuellement ces actes, poussent à la haine envers une communauté particulière afin de créer une polarisation »
Par exemple, « dans l’Etat du Chhattisgarh , les fidèles d’un village ont été expulsés de leur communauté simplement parce que disciples de la foi chrétienne » Dans d’autres lieux des Etats d’Himachal Pradesh et du Tamil Nadu, des chrétiens ont été entrainés de force en direction des temples hindous et les extrémistes les ont contrants à étaler des cendres sur leur front, les contraignant à adorer les dieux hindous.

Dans l’Etat du Karnataka, un pasteur qui se déplaçait tranquillement à bicyclette a été frappé à la tête à l’aide d’une verge de fer et abandonné sur place avec de graves blessures à la tête. Toujours dans cet Etat, une foule a livré aux flammes des matériaux de construction conservés sur le chantier d’une église en cours d’édification et le pasteur de cette même église a subi des brulures. ( Fides)(cath.ch)