Éditorial,

Responsable de la chronique : Jacques Marcotte, o.p.
Éditorial

Quel avenir pour Spiritualité 2000 ?

Imprimer Par Jacques Marcotte, o.p.

Notre responsable webmestre du site Spiritualité 2000 a bien du mérite pour cette longue équipée qu’il a menée depuis tant d’années à stimuler ses troupes, à multiplier les initiatives, à faire le dépistage de collaborateurs, à tenir la barre du bateau contre vents et marées. Vraiment notre homme a droit à beaucoup de reconnaissance pour le talent, la patience et la générosité qu’il a déployés dans cet exercice de longue durée qui exigeait une vigilance et un suivi incessant de la part du grand responsable.

Fr Yves se voit maintenant confié d’importantes tâches par le tout récent Chapitre provincial des Dominicains de notre province canadienne. Comme prieur provincial, il aura bien des chats à fouetter! Nous comprenons son questionnement par rapport à la continuation, oui ou non, de cette entreprise qu’il menait à bout de bras depuis si longtemps. Quand on pense Yves Bériault, ne pensons-nous pas tout de suite SPIRITUALITÉ 2000 ?

Personnellement, j’avoue être un peu essoufflé de faire des textes mensuellement pour la rubrique de l’éditorial. C’était souvent l’embarras du choix quant aux thèmes possibles. Et c’était à chaque mois la corvée nécessaire pour réfléchir, pour documenter mon sujet et pour écrire. C’était autant de temps que je ne pouvais pas consacrer à la lecture des articles, sûrement meilleurs que les miens, dans les autres colonnes du site.

Que devons-nous faire? C’est un peu ce que nous demande le frère Yves, à ce point tournant où les circonstances de sa nouvelle affectation nous amènent. Quelqu’un prendra-t-il simplement la relève? Ce serait une possibilité. Continuer comme avant. Et trouver quelqu’un qui veuille bien marcher dans le sentier que nous avons emprunté déjà depuis nombre d’années.

Relancer SPIRITUALITÉ 2000 sous un autre format, d’une nouvelle manière? Ce sera sans doute une avenue qu’on voudra aussi explorer. Pour ma part j’opterais pour un travail d’équipe avec quelqu’un qui anime le groupe de rédacteurs et rédactrices bénévoles. À chaque mois, vers le 15 du mois ou un peu avant, on appelerait une réunion ZOOM pour concerter ensemble des contributions sur des sujets actuels : une sorte de revue de presse sur les enjeux de l’heure. Distribution serait alors faite des écritures à produire après avoir ensemble exploré les sujets d’intérêts publics et réparti les tâches d’écriture. Il faudrait alors prévoir une vidéoconférence d’environ une heure et demie (max 2 h).

Il s’agirait, à chaque mois, de faire d’abord ensemble un tour d’horizon par mode de brainstorming. Une discussion en groupe permettrait une mise en perspective des sujets. Dès lors une sélection du ou des sujets pourrait être faite. Les angles d’approche pourraient être définis selon les intérêts, les disponibilités et les capacités des participants. Je suppose qu’il serait alors possible de répartir équitablement les contributions attendues. Des échéances seraient fixées et un secrétariat de rédaction serait désigné. Avec l’avanl de l’animateur ou du webmestre officiel, la publication des textes serait autorisée pour paraître en ligne au début du mois suivant. Quelqu’un de l’équipe, ayant les habilités requises, pourrait alors procéder à la mise en forme de cette édition mensuelle de SPIRITUALITÉ 2000.

L’objectif, en tout cela, serait de partager avec un large public les fruits d’une équipe de réflexion qui exprimerait divers points de vue et ressources utiles en des articles qui se voudraient accessibles à monsieur et madame tout le monde sous la bannière de la spiritualité chrétienne. Il est évident qu’un certains nombres de règle devraient être établies pour s’assurer de bien encadrer ce modèle de fonctionnement.

Voilà! C’est ma suggestion pour la suite, sachant bien que je n’en ai plus personnellement pour bien longtemps à continuer ma collaboration dans ce beau projet auquel j’ai eu l’honneur et le bonheur de pouvoir contribuer pendant de longues années.

Au plaisir de susciter des réactions et d’avoir part à d’autres suggestions.

Fr Jacques Marcotte, O.P.

Québec, QC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Éditorial

Les autres chroniques du mois