Trésors des religions,

Responsable de la chronique : Bruno Demers, o.p.
Trésors des religions

Temple, synagogues et lieux de culte

Imprimer Par Hervé Tremblay, o.p.

 

QUESTION : Quelle est la différence entre le Temple, les synagogues et les autres lieux saints du monde de la Bible? (Roddi, Kinshasa R.D.C.)

RÉPONSE : Il s’agit de lieux de culte dont la différence est surtout chronologique. Les plus anciens textes bibliques indiquent que les premiers Israélites célébraient un culte surtout sacrificiel dans des anciens sanctuaires qui avaient été repris des Cananéens, comme Silo, Béthel, Gilgal, etc. Ces sanctuaires étaient le plus souvent situés soit au sommet d’une montagne, soit sous un arbre particulièrement majestueux, soit à côté d’une rivière, etc. Tout croyant pouvait y offrir des sacrifices d’animaux et des libations de liquides ainsi que d’autres offrandes végétales.

Selon les textes bibliques, c’est le roi Salomon (vers 950 avant notre ère) qui aurait construit le premier temple à Jérusalem, juste à côté de son palais. Ce temple était comme un méga sanctuaire où seuls les prêtres offraient le culte sacrificiel. Durant les siècles suivants, les fils d’Israël offrirent leur culte dans les sanctuaires traditionnels et dans le temple de Jérusalem. En 621 avant notre ère, le roi Josias entreprit la réforme deutéronomique selon laquelle seuls les sacrifices offerts dans le temple de Jérusalem étaient légitimes. Il semble que la réforme fut difficile à mettre en place, tant les cultes dans les sanctuaires traditionnels faisaient partie des habitudes et des traditions. Quoi qu’il en soit, le premier temple fut détruit par le roi Nabuchodonosor et les Babyloniens en 587 avant notre ère, qui exilèrent une partie de la population à Babylone.

Durant l’exil à Babylone, alors qu’il n’y avait ni roi ni temple, on situe généralement la naissance de la synagogue (qui signifie « assemblée » en grec). Il s’agit d’un lieu de culte qui n’est pas sacrificiel mais où la liturgie est essentiellement constituée de lectures de la Parole (la Tora et les prophètes), de chants et de prières. Lors du retour d’exil à partir de 538, alors que le pouvoir était passé aux Perses, on entreprit la difficile construction d’un second temple, ce qui fut fait finalement en 515. C’est ce temple que le roi Hérode le Grand rénova et amplifia beaucoup au point qu’il était considéré comme l’un des merveilles du monde romain. C’est le temple que Jésus a connu. Ce second temple fut détruit par les Romains en 70 de notre ère lors de la première révolte juive et ne fut jamais reconstruit. Pendant l’époque du second temple, la synagogue continua et se répandit partout en Israël. C’est ce lieu de culte qui a survécu dans le judaïsme et qui est encore utilisé aujourd’hui.

Hervé Tremblay, o.p.
Professeur au Collège universitaire dominicain (Ottawa)
Source : Interbible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trésors des religions

Les autres chroniques du mois