Témoins du Christ,

Responsable de la chronique : Marius Dion, o.p.
Témoins du Christ

Persécuté pour ses convictions

Imprimer Par Véronique Benz

Au Proche-Orient, en Afrique, en Asie, des millions de chrétiens sont victimes de leur foi. On estime que 150 à 200 millions de chrétiens subissent des persécutions. Certains choisissent de rester chez eux. D’autres de fuir. Avec la poussée des radicalismes religieux, l’hostilité est devenue grandissante, au point que c’est l’existence même d’une civilisation et de ses valeurs qui est aujourd’hui compromis. Un tableau vraiment noir.


J’avais à peine 10 ans lorsque j’ai vu, à Rome, le Colisée pour la première fois. Ma maman m’expliqua que, dans cet amphithéâtre des chrétiens étaient morts martyrs. Puis, à l’école j’ai appris qu’au cours de l’histoire de l’humanité de nombreuses personnes, pas nécessairement chrétiennes, étaient mortes au nom de leur foi. J’ai visité de nombreux lieux où le sang des martyrs avait coulé.

J’étais jeune. Je vivais à l’aube du XXIe siècle, dans un pays démocratique, libre de mes choix, dans une société mondialisée. A mes yeux plus personne n’était persécuté pour ses convictions. L’actualité quotidienne me disait le contraire.

« Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion… », cet article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme est toujours bafoué. Que puis-je faire pour que cette situation change? Prier comme me le conseillait ma grand-maman.

A l’heure actuelle, il me semble que la prière seule n’est pas suffisante. Il est sans doute temps pour nous, chrétiens, de témoigner et d’agir. Pourquoi sommes-nous si frileux d’afficher notre foi alors que nous vivons dans un pays libre ?


Texte de Véronique BENZ
dans Cahier Romand, Sain-Augustin, L’essentiel, Grand Fribourg, Suisse juin 2016, p. 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Témoins du Christ

Les autres chroniques du mois